Jamais trop tôt, bis

Le jeune Granbyen de 15 ans Arnaud Quintal-Émard... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le jeune Granbyen de 15 ans Arnaud Quintal-Émard sera du spectacle Jamais trop tôt, ce mercredi soir au Palace, pour une deuxième année consécutive.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

Ce mercredi soir, Arnaud Quintal-Émard montera sur la scène du Palace pour la deuxième fois en autant d'années, dans le même contexte : celui du volet Jamais trop tôt du Festival de la chanson de Granby.

Le Granbyen tenait à répéter l'expérience qu'il avait vécue à pareille date l'an passé pour « le trip de gang, le fun qu'on a et l'immense expérience qu'on gagne à chanter devant plein de gens ».

Cette fois, il interprétera la chanson Jalousie, écrite par des élèves de l'école secondaire J.-H.-Leclerc et mise en musique par Mehdi Cayenne. « C'est LA toune rock du show, affirme le jeune homme de 15 ans. J'y joue un peu les psychopathes puisque j'interprète quelqu'un de jaloux, mais vraiment trop intense. »

« C'est l'fun parce que normalement, je bouge beaucoup en show, mais pas là. C'est intéressant de sortir de ce à quoi on est habitué », ajoute-t-il du même souffle.

Le spectacle en étant à sa septième cuvée, inutile de rappeler en long et en large le concept. Pour les non-initiés, sachez seulement qu'il a été créé en 2011, qu'il invite les jeunes d'écoles secondaires d'un océan à l'autre à écrire des textes de chansons, et que les meilleurs sont mis en musique par d'anciens demi-finalistes du Festival de la chanson. 

Cette année, près de 500 textes ont été soumis. Parmi eux, 24 ont été mis en musique par Karim Ouellet, King Melrose, Étienne Fletcher et Caroline Savoie, notamment.

Les chansons sont ensuite interprétées par 24 jeunes de 14 à 17 ans de partout au pays, recrutés par le biais de concours ou d'auditions le temps d'un spectacle, sous la direction artistique d'Andréanne A. Malette.

Faire carrière

Bien qu'il en soit à sa deuxième participation à Jamais trop tôt, Arnaud Quintal-Émard sait que le trac l'attend. Il ne le ressent pas encore, « mais juste avant de monter sur scène, ça va embarquer. C'est toujours comme ça », dit-il.

L'ancien élève de l'école Haute-Ville et prochainement de J.-H.-Leclerc ne cache pas son désir de percer la scène musicale québécoise. Il s'est d'ailleurs récemment mis sérieusement à la composition de ses propres chansons, « du rock alternatif à la Philippe Brach », en plus de suivre des cours de chant et de guitare.

« Je ne sais pas si je tenterai ma chance au Festival de la chanson un jour, mais j'aimerais bien m'inscrire à l'École nationale de la chanson », glisse celui qu'on a déjà vu à quelques reprises lors du Relais pour la vie dans la région, au spectacle de la Fête nationale à Granby en 2016 et, tout récemment, en première partie de Blé dans le cadre des À-Côtés du Palace.

Au programme mercredi

Vitrines musicales

Moonfruits (13 h 30)

Caravane (14 h 15), 

Charles-Antoine Gosselin (15 h), 

Clara Luciani (15 h 45)

Église St-George

Billets en vente à la porte au coût de 15 $

Joey Robin Haché

Pub du village, 17 h

Gratuit

Volo (Fr.)

Lunetterie Optiprix, 17 h 30

Gratuit

Jamais trop tôt

Palace de Granby, 19 h 30

Billets en vente à la porte au coût de 10 $ ou sur www.ovation.qc.ca

Sorties du FICG 

Faon Faon (20 h), 

Bonbon Vodou (20 h 45)

Volo (21 h 30)

Église St-George

Gratuit

Les Chiens

(lancement

d'album)

Pub du village,

 22 h

Gratuit




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer