Marie-Soleil Michon craque pour les Cantons-de-l'Est

Au cours de cette virée, lundi, Marie-Soleil Michon... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Au cours de cette virée, lundi, Marie-Soleil Michon a fait découvrir quatre adresses gourmandes à l'animateur Sébastien Benoît. On les voit ici goûter à la cuisine indienne du restaurant Chez Moi Chez Toi de Lac-Brome.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) Marie-Soleil Michon est née à Saint-Hyacinthe, vit à Montréal... et craque pour les Cantons-de-l'Est. Quand l'émission Coup de food l'a invitée à partager ses adresses chouchous, c'est tout naturellement vers Bromont et Lac-Brome qu'elle s'est tournée.

«C'est ma région d'adoption. Je viens ici depuis ma jeunesse. Mes parents ont un chalet dans le coin. J'ai d'ailleurs recommencé à faire du ski ici», lance celle qu'on peut voir à la barre de l'émission Ça vaut le coût à Télé-Québec et entendre dans Le Show du Retour à la radio de Rythme FM.

Lundi, elle a donc entraîné toute l'équipe de tournage de Coup de food à la rencontre de quatre de ses commerces alimentaires préférés, des endroits qu'elle fréquente «pour vrai».

Premier arrêt matinal: Pur & Simple à Bromont, un bistro végétalien et biologique de la rue Shefford à Bromont. «Ça vient chercher à la fois mon côté grano et mon côté gourmand. C'est un gros coup de coeur», confie Marie-Soleil.

Quand La Voix de l'Est les a rejoints, à l'heure du lunch, Marie-Soleil faisait goûter à l'animateur de l'émission, Sébastien Benoît, la cuisine indienne à la façon du petit restaurant de Lac-Brome, Chez Moi Chez toi. 

Devant le pain naan, la sauce raïta, le poulet au beurre et le canard Biryani, le duo semblait se régaler franchement. «J'ai connu le shack à patates qui était ici avant! Et je viens souvent depuis qu'on y sert de l'indien. Ça change le paysage, ça élargit nos horizons. Et c'est bon!», dit-elle.

Escales gastronomiques

Deux autres escales gastronomiques étaient aussi prévues au programme de la journée. «Je les emmène chez Domenica à Lac-Brome. C'est une épicerie fine qui offre aussi du prêt-à-manger. Je capote sur ses boulettes de viande!», d'ajouter la communicatrice avec entrain.

«On va aussi au Lumami du Spa Balnéa. La cuisine de ce restaurant m'a ravie. Il faut notamment goûter à la mousse au chocolat faite avec de l'avocat», renchérit-elle entre deux séances de dégustation. «C'est une grosse journée... Ça prend de la gestion; je ne peux pas tout manger!»  

Sébastien Benoît en sait quelque chose, lui qui anime Coup de food pour une troisième saison. «La première année, j'ai pris six livres. Maintenant, je gère mieux», confie-t-il, heureux de permettre à des commerçants et des restaurateurs de partout en province de se faire mieux connaître. «L'émission a beaucoup de retombées. J'en entends beaucoup parler. Certains téléspectateurs font même le circuit complet des quatre adresses d'un invité.»

Pour cette troisième année de tournage, Coup de food suivra 13 personnalités, au lieu de la vingtaine habituelle. Si la plupart des épisodes d'une heure sont tournés à Montréal et autour, d'autres iront jusqu'à Trois-Rivières et Saguenay. 

Idéal, comme emploi? «Pas pire!, répond Sébastien en riant. Mais il faut réussir à garder l'appétit et l'enthousiasme durant toute la journée!» 

Belle visibilité

Une fois les caméras éteintes et le tourbillon passé, la copropriétaire de Chez Moi Chez Toi, Katherine Jacques, avait l'air à la fois essoufflée et ravie de son expérience. «C'est l'fun, mais c'est demandant! Surtout qu'en principe, on est fermés le lundi!», a-t-elle dit, en avouant avoir invité parents et amis pour «remplir» son restaurant pour l'occasion.  

Elle et son frère Nicolas, qui règne sur la cuisine, sont convaincus que cette apparition de quelques minutes à Coup de food ne peut qu'être favorable. «Depuis notre ouverture en novembre 2015, on a toujours bien fonctionné avec le bouche-à-oreille. Là, c'est du bouche-à-oreille à grande échelle!»

Quand on lui fait remarquer   qu'ouvrir un resto indien à Lac-Brome, dans une ancienne cantine éloignée du centre-ville était un pari risqué, Katherine Jacques n'hésite pas : «Absolument! Mais mon frère est tombé amoureux de la place; il ne souhaitait pas être dans le village. Il avait déjà travaillé dans un resto indien et c'est ce qu'il avait le goût de cuisiner. Alors il l'a fait!»

À voir la popularité de son petit établissement, on peut dire qu'il a gagné son pari. 

La diffusion de la nouvelle mouture de Coup de food débutera le mercredi 11 octobre prochain. La date de l'épisode tourné lundi dans la région n'est pas encore connue.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer