Festival Underground, prise 2

Les promoteurs du festival, Alex Saint-Martin et Félix... (Catherine Trudeau, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les promoteurs du festival, Alex Saint-Martin et Félix Lefrançois

Catherine Trudeau, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) La première mouture du Festival Underground de Waterloo ayant connu un franc succès l'été dernier, les promoteurs remettent ça cette année. Ils promettent d'en mettre plein la vue aux amateurs, notamment grâce à la présence du groupe phare de la scène métal québécoise, Anonymous.

Alex Saint-Martin et Félix Lefrançois des Productions Fancygoat parlent de la journée du 15 juillet prochain comme d'une « version améliorée » du premier festival. Mais pas nécessairement plus grosse, précise Alex. « On est d'abord là pour faire connaître les artistes de la relève. Les têtes d'affiche sont connues, mais les autres groupes sont émergents. Et ce sont des nouveaux cette année. »

Plusieurs formations rock, métal et punk ont en effet confirmé leur présence : Linedriver, Save One, Without Fate, The Velvet Super-Sluts, Capital Napalm, Wildfire, Gottweist, Göorgée, Interdrive, A Thousand Years et Mass Murder Messiah. Ils y seront tous à leurs frais. 

« Ils voient ça comme un grand rassemblement, un gros party. La réponse est très bonne. En fait, les demandes pleuvaient pour venir jouer à Waterloo! », lance le jeune entrepreneur. 

Mais le clou de la soirée, à 21h, sera bien sûr Anonymous. C'est l'autre partie du duo, Félix, qui a contacté la formation, qui ne semble pas s'être fait prier pour accepter. Les membres ont même consenti à sacrifier la loge qu'ils avaient demandée pour partager la « zone des artistes » avec les autres invités.  

Alex Saint-Martin résume l'événement en ces mots : « L'offre musicale est la plus balancée possible, mais la première moitié de la journée sera un peu plus rock, tandis que ce sera plus métal vers la fin. »

« Anonymous est très connu au Québec, ajoute-t-il. On espère que ça attirera beaucoup de monde. Je vise le double de l'an dernier. »

Pour leur grande première, en 2016, qui comptait notamment le groupe The Brains, les promoteurs espéraient entre 200 et 300 personnes. Il en était venu plus de 700.

Grâce au soutien des commanditaires - majoritairement locaux -, de la Ville de Waterloo et des revenus de la vente d'alcool et de nourriture sur place, le Festival est en mesure de recevoir le public gratuitement à la plage municipale de Waterloo. Une « formule gagnante » qu'Alex et son partenaire aimeraient conserver pour les prochaines années.  

Les festivaliers auront accès au site à compter de 11h. Les spectacles se mettront en branle à midi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer