Duel en couleurs entre deux chanteurs

Marc Hébert a montré étape par étape aux... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Marc Hébert a montré étape par étape aux chanteurs et anciens participants de La Voix Carol Fournier et Sylvie Pellerin (sur la photo) comment reproduire une toile pour le duel en couleur.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Les élèves et artistes des Ateliers de Marc (Hébert) présentent leur travail au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB). Le vernissage de l'exposition avait lieu dimanche avec un duel en couleurs entre deux chanteurs, Sylvie Pellerin et Carol Fournier, tous deux anciens participants de La Voix.

« Je ne fais pas de paysages d'habitude, a... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

« Je ne fais pas de paysages d'habitude, a noté Carol Fournier, alors qu'il s'apprêtait à mettre la touche finale à sa peinture. C'est du nouveau pour moi, mais ça commence à prendre forme.»

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Ils ont eu droit à des trucs et astuces de Marc Hébert alors qu'ils devaient reproduire une oeuvre avec de la peinture à l'huile et des essuie-tout en guise de pinceau.

Mme Pellerin n'avait aucune expérience en art visuel, tandis que M. Fournier peint déjà des personnages à l'acrylique. Par contre, ce dernier n'avait jamais peint avec cette technique.

Le résultat était plutôt fidèle et réussi. « C'est une très belle expérience, commente la mezzo-soprano. Je suis plus habituée à faire des couleurs avec le son, mais là j'apprends à faire la couleur du coeur avec les mains. Comme pour la voix, ça prend des années à maîtriser l'instrument », ajoute-t-elle, critique envers ce qu'elle peignait.

« Je ne fais pas de paysages d'habitude, note pour sa part Carol Fournier, interrogé par La Voix de l'Est alors qu'il s'apprêtait à mettre la touche finale à sa peinture. C'est du nouveau pour moi, mais ça commence à prendre forme. Quand on est arrivé, la toile était déjà peinte en noir. On y est allé par étapes, d'abord les nuages, puis les buissons, l'eau et ses reflets. » Restaient la chute et les derniers buissons en avant plan.

Ils ont terminé leur participation au vernissage avec une prestation musicale.

Vingt-trois artistes recevant les enseignements de Marc Hébert sont exposés jusqu'au 5 juillet au CINLB. « Il y en a que ça fait 17 ans qu'ils sont là, d'autres un an ou deux », souligne M. Hébert lorsqu'on lui fait remarquer la maîtrise du pinceau chez plusieurs d'entre eux. 

Chose certaine, ils ont tous leur style, leur sujet de prédilection et, ajoute-t-il, il n'y a aucune copie. Certaines photos ont permis aux élèves de s'inspirer d'un élément, tandis que d'autres peintres ont réalisé quelque chose sortie tout droit de leur imagination.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer