Amos J. s'incline en quart de finale de La Voix

Amos J. en a certainement surpris plus d'un... (capture d'écran)

Agrandir

Amos J. en a certainement surpris plus d'un en interprétant la chanson Your Song, de l'icône britannique Elton John.

capture d'écran

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) Le parcours de l'artiste de Lac-Brome Amos J. à la populaire émission La Voix s'est achevé dimanche soir à l'étape des quarts de finale.

Dans une confrontation qui impliquait également Willis Pride, c'est plutôt l'adepte du heavy metal Louis-Paul Gauvreau­ qui a obtenu son billet pour l'étape suivante. Combinant les préférences des coachs et le vote du public, celui-ci a obtenu un total de 88 points, contre 58 pour Willis­ et 54 pour Amos. Le Bromois a semblé à l'aise avec ce verdict. « On savait depuis le début qu'il y avait quelque chose, qu'il y a le feu dans lui (Louis-Paul) et sur la scène à la même fois », a-t-il commenté. 

Le chanteur de 36 ans espère néanmoins avoir l'occasion de travailler à nouveau avec Isabelle Boulay, désormais son ex-coach. 

En entrevue avec La Voix de l'Est le 11 avril dernier, Amos Joannides avait déjà annoncé qu'il sortirait de sa zone de confort lors des directs. Il en a certainement surpris plus d'un en interprétant la chanson Your Song, de l'icône britannique Elton John. Amos a notamment reçu de bons mots de la part d'Isabelle Boulay, lesquels ne portaient toutefois pas sur sa performance. 

« Tu es une des personnes les plus gentilles et les plus prévenantes que j'ai rencontrées dans ma vie. Et c'est tout à ton honneur. Tout ça, quand tu chantes, ça passe dans ta voix. Tu as une voix pour apaiser tout », a notamment souligné l'ex-lauréate du Festival international de la chanson de Granby.

Seul coach à se retourner pour lui lors des auditions à l'aveugle, Marc Dupré est quant à lui revenu sur le parcours d'Amos, vantant sa ténacité. « Toi, tu lâches pas le morceau. Tu es un vrai battant. Je vais dire que si le Canadien avait des joueurs comme toi, on serait encore en séries mon homme ! », a-t-il lancé, devant un public approbateur. 

Une mise en scène critiquée

Tel que relevé par le Journal de Montréal, la mise en scène vintage choisie pour le numéro d'Amos J. a suscité de nombreuses réactions négatives sur le réseau social Twitter. « Dommage qu'ils n'aient pas trouvé un plus gros micro », a notamment ironisé le comédien et réalisateur Simon-Olivier Fecteau.

« C'est quasiment une audition à l'aveugle. Amos caché derrière un gros micro », a renchéri l'internaute Jean-Philippe Daoust.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer