«J'ai envie de faire rire les gens»

Les comédiens Raymond Bouchard et Jean-Bernard Hébert... (Frédéric Côté, Spectre Média)

Agrandir

Les comédiens Raymond Bouchard et Jean-Bernard Hébert

Frédéric Côté, Spectre Média

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Savary
La Voix de l'Est

Raymond Bouchard voulait renouer avec la comédie. Tête d'affiche de la pièce Représailles, il incarne Francis, un homme à femmes qui n'en finit pas de faire rire de lui. « Il n'a vraiment aucun sens ce gars, mais c'est pour ça que c'est drôle, finalement, car il est trop épais » , précise l'acteur.

« J'ai refusé des rôles ces derniers temps qui étaient trop dramatiques, indique-t-il. [Dans ma longue carrière], j'ai joué autant des comédies que des tragédies, mais là, j'ai envie de faire rire les gens. C'est tellement formidable de faire rire les gens. » 

À 5 minutes près...

Ce printemps, Raymond Bouchard­ a été aux premières loges d'un drame dont personne ne souhaiterait être témoin. Il était présent à l'aéroport de Bruxelles lors des attentats terroristes du 22 mars 2016 ; 14 personnes­ avaient péri.

« J'ai évité le pire... à cinq minutes près » , indique l'acteur.

Bien qu'il n'ait pu récupérer sa valise et les précieux médicaments lui permettant de stabiliser son diabète - il est diabétique depuis 50 ans -, il a tout de même réussi à quitter Bruxelles en catastrophe pour rejoindre Montréal.

« Il m'en restait pour le voyage de retour, heureusement. Quand je voyage, je dois toujours avoir [mes médicaments] en double, au cas où. » 

Ce nomade dans l'âme a l'habitude de ces précautions. « Quand j'étais parti vivre un an en Europe, dans les années 70, j'étais parti avec 375 seringues jetables avec moi. » 

« Boulevard »  moderne

Mais revenons sur les planches. Si la pièce Représailles est une comédie de type « théâtre de boulevard » , son producteur Jean-Bernard Hébert insiste cependant sur la modernité et l'intelligence de l'auteur : « Éric Assous a un regard percutant sur son temps, sur le couple et sur la place des réseaux sociaux. Il est à l'avant-garde. Il y a beaucoup d'esprit ici. Ce n'est pas une pièce avec des portes qui claquent. » 

Raymond Bouchard a tout de suite aimé le texte - tout comme Michel Tremblay, qui l'a adapté pour le Québec. « Michel Tremblay­ n'aurait pas adapté n'importe quoi, alors ça te donne une idée de la qualité de la pièce. C'est très efficace et très très drôle » , dit le comédien. 

Son personnage de Francis est haïssable. Menteur, il trompe sa femme. Aucun mensonge ne semble l'arrêter. « C'est un écoeurant fini. Dans la vie, je ne voudrais pas lui parler » , rigole M. Bouchard.

Le rideau se lève le soir du mariage de la fille de Francis, celui-ci ne trouvant alors rien de mieux que d'inviter l'une de ses maîtresses. « Dans la pièce originale, en France, chacune des trois maîtresses est jouée par une actrice différente, précise M. Bouchard. Ici, Myriam Poirier joue les trois rôles à la fois. Elle est vraiment très bonne. » 

La maladresse et la mauvaise foi de Francis vont alors provoquer les pires représailles de sa femme (Gabrielle Mathieu).

Punch après punch 

Quand on lui fait remarquer qu'il vole la vedette dans la pièce, il avoue. « C'est un peu injuste, car j'ai les punchs... Punch sur punch ! [Francis] est tellement ridicule, il est très drôle. » 

Ce qui n'est pas pour déplaire à Raymond Bouchard. « C'est très plaisant de faire rire les gens. Ça fait du bien de les entendre rire dès le premier punch. » 

Parmi les grands

Le grand manitou du Théâtre de Rougemont et producteur de la pièce, Jean-Bernard Hébert, interprète également le rôle de Julien, le grand ami de la femme de Francis. 

Soir après soir, il ne se lasse pas de voir jouer Raymond Bouchard. Il est dithyrambique à son égard. « Je le regarde jouer quand je suis en coulisses, et c'est un grand bonheur. Quel acteur fabuleux... J'apprends encore à ses côtés. C'est notre Raimu [acteur fétiche de Marcel Pagnol], à cause de sa force, de sa présence. » 

Le naturel avec lequel joue Raymond Bouchard est particulièrement remarquable. « Dès qu'il met le pied sur scène, c'est comme s'il était dans son salon. C'est une seconde nature, on n'a pas l'impression qu'il joue. Alors que d'autres, quand ils jouent... on le voit, ils sont dans leur tête. [Raymond­], c'est incarné de la pointe de l'orteil à la pointe des cheveux. »

Gabrielle Mathieu et Raymond Bouchard lors d'une représentation... (Mathieu Rivard) - image 2.0

Agrandir

Gabrielle Mathieu et Raymond Bouchard lors d'une représentation de Représailles.

Mathieu Rivard

Envie d'y aller ?

Quand : mercredi 19 avril, à 20 h 

Où : Palace de Granby

Billeterie : www.ovation.qc.ca

Proches de Janine Sutto

En hommes de théâtre, Jean-Bernard Hébert et Raymond Bouchard connaissaient très bien Janine Sutto, décédée le 28 mars dernier à l'âge de 95 ans. « On a tellement joué ensemble Janine et moi », rappelle le propriétaire du Théâtre de Rougemont.

Tous deux étaient ainsi présents au Café du TNM, à Montréal, pour fêter la mémoire de cette grande dame. « C'est Janine qui tenait à ce que tout le monde s'amuse après ses funérailles, rappelle M. Hébert. C'est ce qu'on a fait : on a bu du champagne en son souvenir, c'était une belle fête. Raymond a livré un beau témoignage. »

Cela lui rappelle d'ailleurs la tournée hivernale de la pièce Piège pour un homme seul, en 2003. Il s'était notamment rendu en Gaspésie en compagnie de Janine Sutto, Raymond Bouchard, Donald Pilon, Marie Charlebois et Jean-François Casabonne. « On était plusieurs gastronomes, des épicuriens, et Janine et Raymond en faisaient partie, souligne M. Hébert. Peu importe où on était, je m'arrangeais toujours pour trouver des super restaurants après les représentations. J'arrivais avec quelques bouteilles de vin et on avait du plaisir ! »

Et Janine Sutto ne se faisait pas prier, comme le rappelle Raymond Bouchard : « À ceux qui ne sortaient pas prendre un verre après le spectacle, elle leur disait : "vous êtes dont pas sorteux" ! » 




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer