Les 4 haïssables: la vérité sort de la bouche des ados

Les 4 haïssables : Jade Hébert, Victor Boudreault et... (fournie)

Agrandir

Les 4 haïssables : Jade Hébert, Victor Boudreault et Philippe Scrive, ainsi que Rose Adam à l'arrière.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Cowansville) L'heure de la vengeance a sonné pour les ados. Les 4 haïssables se permettent, sur scène, de dire aux adultes en général et aux parents en particulier leurs quatre vérités dans un spectacle d'humour en tournée partout au Québec.

Les 4 haïssables, c'est une idée originale de Mathieu Gratton. « C'est une idée de fou que j'ai eue l'année passée, raconte-t-il. C'est venu de mon rôle de père d'un ado de 14 ans qui commençait à me dire mes quatre vérités. Je me suis mis à me demander ce que les ados pensaient de nous, les adultes, comment ils nous voyaient avec nos comportements parfois bizarres. »

L'ex-Crampe en masse a écrit un show, a créé sa propre maison de production pour qu'il voie le jour, puis une soixantaine de jeunes ont été reçus en audition pour n'en retenir que quatre.

Il y a Philippe Scrive, le « petit cute » et le plus jeune de la gang - il est encore au primaire ! Il y a aussi Jade Hébert, la « Germaine », et Victor Boudreault (le fils de Jeff Boudreault), un vrai « p'tit criss » qu'on a notamment vu dans Mémoires vives dans la peau de Louka. Puis il y a Rose Adam, 17 ans, la plus mature du quatuor, qui agit parfois comme gardienne de tout ce beau monde. Étudiante au cégep, elle a tenu quelques beaux rôles à la télévision et au cinéma, notamment dans 30 Vies et La galère, en plus des films 1981 et 1987 ainsi que Le Journal d'Aurélie Laflamme.

« Ces quatre-là nous ont éblouis non seulement par leur talent, mais surtout par leur personnalité », indique Mathieu Gratton, qui s'en est remis à Sophie Caron pour la mise en scène. Et accessoirement la discipline... « Oui, des fois ça avait des allures de cour d'école », admet-il en riant.

Les quatre jeunes en sont à leur première expérience de scène et en humour, mais ils sont déjà de calibre professionnel, assure le coproducteur de Bélier Productions. « Ils ont appris assez rapidement quand puncher et quel rythme avoir, ce qui est très important puisque le comique, c'est une question de timing, souligne-t-il. Je dirais qu'ils sont aujourd'hui, après 16 shows, égaux à des jeunes qui sortent de l'École nationale de l'humour. »

Un vrai show d'humour

Le spectacle, intitulé Ça va fesser ! , « est [d'ailleurs] vraiment construit comme un show d'humour avec le concept une ligne un punch », laisse savoir l'humoriste. « Il y a une montée tout au long du spectacle et il se termine avec un climax. »

Sketchs, personnages, monologues et même chansons : toutes les formes sont bonnes pour présenter la brochette de thèmes abordés, du soccer et des « hockey moms & dads » trop enthousiastes aux aléas de la garde partagée, en passant par la surconsommation, la sexualité, notre dépendance à l'alcool et les incalculables « Dépêche-toi ! » qu'on répète sans cesse. 

« Les adultes, surtout les parents, risquent de se voir comme dans un miroir », avertit l'auteur, ajoutant que le langage utilisé en est un assez cru. « Après tout, les ados, dans la vraie vie, ils ne se censurent pas ! » Prière, donc, de laisser les moins de 12 ans à la maison.

Les ados, eux, sont toutefois bel et bien invités à accompagner leurs parents. Ou vice versa. « Les ados, ce sont eux qui sont le plus de notre bord, qui se reconnaissent dans ce qu'on dit et qui approuvent, relève Rose Adam. Notre meilleur public, c'est quand les parents viennent avec leur (s) ado (s). »

La promotion du spectacle est d'ailleurs destinée aux deux générations - voire trois puisque « les grands-parents ne sont pas épargnés », glisse Rose. 

À l'achat d'un billet adulte, un billet ado est remis gratuitement.

Envie d'y aller?

Quand: le samedi 1er avril 2017 à 20h

Où: au Théâtre des Tournesols de Cowansville

Infos et billets : www.theatredestournesols.com ou 450-263-2000




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer