La crème de l'impro à l'oeuvre à Bromont

On ne se racontera pas d'histoire ici. Il est fort possible que le Punch Club... (tirée de Facebook)

Agrandir

tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Bromont) On ne se racontera pas d'histoire ici. Il est fort possible que le Punch Club ne vous dise strictement rien. L'organisme regroupe pourtant la crème des joueurs d'impro du Québec. Nul besoin de se déplacer à Montréal ou à Québec pour les voir à l'oeuvre ; le Punch Club fera un arrêt dans la région pour la toute première fois, ce samedi à Bromont.

« Tu sors voir le Punch Club comme tu sors voir un spectacle d'humour. Il y a un certain monopole au Québec détenu par le stand-up, mais il y a autre chose aussi ! On amène l'improvisation à faire partie de la culture du show-business. Au début, les gens trouvaient l'idée farfelue, mais ça ne l'est pas », explique Ogden Ridjanovic, alias Robert Nelson, maître de cérémonie attitré des événements du Punch Club. 

« On présentera la 100e le 2 mars et je vais en avoir manqué seulement deux ! », précise celui qui a fondé le Punch Club avec Dominic Lapointe et Karl-Alexandre Desjardins en 2012.

L'objectif avoué des trois hommes était de s'offrir « le fantasme de tout spectateur d'impro », mais aussi de professionnaliser cette forme d'art. Dans la province, dit-il, des milliers de personnes s'y adonnent par plaisir. Parmi eux, certains le pratiquent assidûment et atteignent un haut niveau de qualité. « Au Québec, ces joueurs ne sont pas rémunérés, contrairement aux comédiens ou aux chanteurs, par exemple. »

Pour cette raison, les joueurs du Punch Club reçoivent tous un cachet après leur prestation. « Pour la mise en scène, on récompense les gagnants publiquement, mais tout le monde est payé au final », laisse entendre M. Ridjanovic.

L'organisme compose avec un bassin d'environ 50 joueurs étoiles, qui vont et viennent au fil des événements. Salomé Corbo, Réal Bossé, Anne-Élisabeth Bossé, Ève Landry, Antoine Vézina et Patrick Drolet ont tous joué au Punch Club. 

Les équipes s'affrontent selon une formule trois contre trois. « On voulait que ce soit du jeu d'équipe, mais en donnant aux joueurs le plus de temps de glace possible, pour qu'on puisse les voir plus à l'oeuvre. »

Autre détail à souligner : il n'y a aucune règle lors de ces soirées d'impro. « Ils n'ont plus besoin de règle à ce niveau de jeu. Ils ont la liberté qu'ils veulent. En plus, ça allège le spectacle, car il n'y a pas de pénalités. »

Dans un tel contexte, les choses peuvent parfois aller loin. L'animateur/fondateur assure toutefois que les joueurs suivent leur conscience et l'appréciation du public. Le Punch Club vise néanmoins à un public averti.

« Ce n'est pas une formule pédagogique. On s'adresse aux amateurs d'impro aguerris. »

Duel ludique

Une fois par mois, le Punch Club se produit à Montréal et à Québec. Mais de temps en temps, il prend l'air un peu partout en province, à raison d'une douzaine de sorties par année.

Dans l'arène bromontoise, ce samedi, six compétiteurs se feront face : dans le coin gauche, Lelouis Courchesne, Arnaud Soly et Virginie Fortin. Dans le coin droit, Louis-Philippe Desjardins, Pascale Renaud-Hébert et Carl Poulin. Ou peut-être l'inverse, on verra bien.

Pour rester dans le thème pugilistique, les trois périodes sont appelées des rounds au Punch Club. Les spectateurs auront ainsi droit à deux heures et demie de spectacle, incluant deux pauses. 

« L'atmosphère est ludique. On a affaire à de grands improvisateurs qui se laissent complètement aller et qui repoussent les limites de leur créativité. Ils sont maîtres de ce qu'ils présentent. On leur dit : gâtez-vous ! », affirme Ogden Ridjanovic quand on lui demande de quoi aura l'air la soirée.

Envie d'y aller?

Quand : le samedi 25 février à 20h

Où : Centre culturel Saint-John de Bromont

Billetterie : www.centreculturelstjohn.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer