Wanderlust: des créations 100% naturelles

Sable, coquillages, éponges et étoiles de mer, morceaux... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Sable, coquillages, éponges et étoiles de mer, morceaux de vieux bois, lichen, plantes diverses... tout est bon pour inspirer Kim Ostrowski.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Roxton Pond) Wanderlust : mot anglais d'origine allemande qui exprime un désir très fort et irrésistible de vouloir voyager, explorer et partir à la découverte du monde.

Mais Wanderlust, c'est aussi une petite entreprise de Roxton Pond qui propose bijoux et autres créations faits à partir de matières naturelles récoltées aux quatre coins du monde. Des souvenirs de voyages on ne peut plus personnalisés.

Sable, coquillages, éponges et étoiles de mer, morceaux de vieux bois, lichen, plantes diverses... tout est bon pour inspirer Kim Ostrowski. « Quand je suis en voyage, je ne relaxe pas ; je pars à la chasse », lance-t-elle en riant.

La Roxtonaise voue un amour profond à la nature en général, à la mer, en particulier. « Il y a tellement de trésors ! » s'exclame-t-elle.

C'est peut-être parce qu'elle est paysagiste de profession et de père en fille. C'est peut-être aussi parce qu'elle déteste profondément l'hiver, au point de vouloir « amener l'extérieur dans sa maison », selon ses dires. Une sorte de pendant hivernal au outdooring estival. Mais dans sa maison, dans son atelier, dans son « happynest », il y a quelque chose de vivant, d'apaisant. Il y a, en fait, beaucoup de ses créations...

Les débuts

Tout a commencé par un trop-plein de trésors amassés. Et une incapacité à simplement s'en départir. « Je vais créer quelque chose avec tout ça », s'est mis en tête celle qui est également graphiste à ses heures.

Tout a décollé quand elle a eu l'occasion de faire la vente-trottoir au centre-ville de Granby il y a deux ans. « Le jeudi après-midi, je n'avais déjà plus rien ! », s'étonne encore celle qui n'avait, à ce moment, que des bijoux et des tillandsias à proposer.

Petite parenthèse ici : des tillandsias, ce sont des plantes qui n'ont pas besoin de terre pour vivre. Elles s'autosuffisent, sans racines, seulement en les aspergeant d'eau de temps en temps ; Kim Ostrowski les utilise pour en faire de belles créations organiques dans des globes en verre transparent.

« J'avais vu ça en Floride il y a quelques années et je me suis mis en tête de trouver le moyen d'en importer au Québec, raconte celle qui porte aussi le chapeau d'horticultrice. Mais maintenant, ça commence à être accessible dans les grandes surfaces comme Rona, et ce n'est pas quelque chose qui me tente de commencer à compétitionner avec eux. »

L'entrepreneure de 30 ans a donc diversifié son offre progressivement, de sorte qu'aujourd'hui, avec l'aide de son conjoint Alexandre Dupré, charpentier-menuisier de formation, elle peut créer à peu près n'importe quoi, sur commande et selon son inspiration du moment, d'un terrarium transformé en table de salon à un pied de lampe en copeaux de bois, en passant par des bijoux de toutes sortes et d'autres objets de décoration.

« Je rêve d'un jour pouvoir ouvrir ma propre boutique pour y vendre mes créations, mais aussi celles d'autres artisans locaux, toujours selon mon style et ma philosophie de ''thérapie par la nature'', dit l'entrepreneure de 30 ans. Mais mon coeur balance encore entre ça et le paysagement... On verra bien. »

Pour l'instant, ses créations sont disponibles dans trois points de vente à Granby : Le Studio Pur - Yoga chaud & soins, Curves et l'Institut de beauté Bleu Azur. Des commandes personnalisées sont également possibles via le site internet wanderlustplants.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer