Le concert de l'orgue centenaire fait courir les foules

L'organiste Pierre Grandmaison.... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'organiste Pierre Grandmaison.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Le concert donné en l'honneur du centenaire de l'orgue Casavant de l'église Notre-Dame, vendredi soir, a fait courir les foules. Pour l'occasion, l'organiste Pierre Grandmaison a pris les commandes de l'instrument avec deux assistants, et offert un répertoire grand public avec des pièces sacrées, des airs populaires et festifs.

Pour l'accompagner, 70 chanteurs du Choeur de la Fondation du CHG, dirigés par Pierre-André Ducharme, ont uni leurs voix sur les cinq pièces choisies.

« L'église était pleine à craquer. Les gens étaient très contents, a commenté l'organisateur de la soirée, Placide Rodrigue. M. Grandmaison a été très satisfait du concert. Ç'a été une très belle réalisation. »

L'entrée était gratuite, mais les spectateurs étaient invités à donner une contribution volontaire. Plus de 7000 $ ont été amassés et mis de côté pour la restauration de l'orgue. « Mon objectif était d'abord de savoir ce que les gens pensaient de cet instrument et de cet anniversaire, poursuit M. Rodrigue. C'était surtout ça qui m'interpellait parce qu'on me disait que les gens voulaient conserver ce patrimoine. Avec la réponse, ça me dit que oui, ça fait partie de notre patrimoine. »

Pierre Grandmaison, titulaire des grandes orgues de la basilique Notre-Dame de Montréal depuis 44 ans, s'est donc installé devant le vénérable instrument pour en faire sortir le meilleur. Pour ce faire, il a eu recours à deux assistants pour pallier les faiblesses dues à l'âge de l'orgue. « Il y a certaines fonctions qui fonctionnent par combinaison et celles-ci ont eu des faiblesses au fil du temps, explique M. Rodrigue. Il faut donc l'opérer manuellement. Deux assistants ont tiré des languettes pour sortir un son, les ont repoussées pour d'autres. Cet instrument-là a une très belle sonorité. Il a une acoustique naturelle exceptionnelle. »

Le musicien était attendu par des spectateurs au terme du concert et a pris le temps de discuter avec eux. M. Grandmaison leur a fait savoir qu'il avait adoré son expérience.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer