Simon Gouache: le petit nouveau au long parcours

Simon Gouache est fin prêt à présenter son... (La Presse)

Agrandir

Simon Gouache est fin prêt à présenter son tout premier one-man-show. Il sera de passage au foyer Yves-Gagnon du Palace de Granby mardi.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Granby) Simon Gouache possède l'enviable titre « d'humoriste préféré des humoristes ». Il a récemment été identifié par Martin Petit comme l'un des jeunes de la relève les plus prometteurs en 2017. Et il a l'énorme chance d'avoir été pris, il y a déjà quelques années, sous l'aile de nul autre que Louis-José Houde, de qui il a fait les premières parties de sa tournée Les heures verticales. À la veille de présenter son tout premier one-man-show, qu'il rode depuis un an, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est prêt.

C'est d'ailleurs un show abouti qu'il viendra présenter dans le foyer Yves-Gagnon du Palace de Granby le 31 janvier. « Techniquement, je suis encore en rodage, mais le show est fini », prend-il la peine de préciser.

Aucune date de grande première ou de rentrée montréalaise n'est encore arrêtée, mais ce n'est qu'une question de temps. « Je ne suis pas pressé de faire ma première. Je préférais me consacrer à mon mandat premier qui est d'offrir un show béton à la hauteur des attentes. Je voulais présenter un show élite qui ferait dire aux gens : 'Wow ! qu'est-ce qu'il vient de se passer ? ! 'Et je pense que je suis rendu là. En tout cas, je suis très, très satisfait de mon produit, et je commence à penser au vrai lancement », dit-il, mentionnant qu'il reste quelques détails accessoires à fignoler, comme trouver un titre au spectacle, éponyme pour le moment, penser au décor et définir le « branding » pour la publicité.

Spécialisé dans le stand-up comique, Simon Gouache promet un show « très dense », dans lequel il aborde une grande diversité de thèmes. Surtout, il s'inspire de ses faiblesses pour faire ressortir sa grande force qu'est l'humour, ajoute-t-il. 

« Je suis quelqu'un de très stressé et angoissé dans la vie. Je ne suis pas un homme très cultivé, les musées ne sont pas des endroits où je me sens très à l'aise. Je ne suis pas non plus un globe-trotter qui aime voyager, et je ne comprends pas ce besoin qu'éprouvent certaines personnes », énumère-t-il sommairement. « Mais en même temps, je ne juge les goûts de personne. Tout se fait dans le respect », se défend-il.

L'aboutissement

Simon Gouache est un diplômé 2007 de l'École nationale de l'humour. Mais ce n'est que depuis 2013 qu'il se concentre sur sa propre carrière en humour, soit depuis qu'il a remplacé François Bellefeuille lors des premières parties de Louis-José Houde. « Pendant presque trois ans, j'ai fait des shows 7 jours par semaine - 3-4 soirs avec Louis-José et 3-4 soirs dans les bars. »

Ce rythme effréné lui a donné beaucoup d'expérience de scène, de sorte qu'aujourd'hui, il se sent confiant « dans n'importe quelle situation ». « Je n'ai plus peur du public », peut-il dire enfin.

Ce qu'il reste, toutefois, de ce passé ne représente qu'une petite partie de son one-man-show. « Quatre-vingt-dix pour cent du spectacle a été écrit en 2016. Seulement 10 % du matériel a été pigé dans les galas auxquels j'ai participé et les premières parties de Louis-José », indique-t-il.

Simon Gouache est très fier de ce qu'il a à présenter. Et il commence déjà à savourer le fruit de ses efforts. « Je sais que je n'ai pas volé ma place. J'ai travaillé tellement fort ! Je suis conscient de tout ce que j'ai fait et de ce que je vaux. Et sans prétention, je suis fier de le dire parce que c'est long arriver où je suis rendu aujourd'hui. Ce spectacle, c'est ma récompense, c'est l'aboutissement d'un long processus. Et d'un autre côté, ça me permet de redécouvrir mon métier, de le voir sous un nouveau jour. Un one-man-show, c'est très différent de quelques numéros dans les bars. Là, les gens veulent que tu leur donnes leur dose de sucre, tandis que dans ton propre spectacle, les gens viennent te voir toi. C'est tout un honneur. »

Envie d'y aller?

Quand: le mardi 31 janvier 2017

Où: dans le foyer Yves-Gagnon du Palace de Granby

Billetterie: www.ovation.qc.ca

*Simon Gouache sera aussi de passage au Cabaret Eastman le 17 juin 2017. Info et billets: www.cabareteastman.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer