• La Voix de l'Est > 
  • Arts 
  • L'amour est dans le pré: « Je suis une fan de mon émission ! » 

L'amour est dans le pré: « Je suis une fan de mon émission ! »

On verra beaucoup Marie-Ève Janvier au cours des... (fournie)

Agrandir

On verra beaucoup Marie-Ève Janvier au cours des premiers épisodes de cette cinquième saison.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Marie-Ève Janvier l'a souvent dit : elle aurait fait une bonne conjointe d'agriculteur. Jamais, confie-t-elle, elle ne se serait inscrite à une téléréalité « sauf à L'amour est dans le pré », qui véhicule des valeurs qui lui ressemblent. « Je connais les secrets, les coulisses et la façon dont elle est montée... Je suis une fan de mon émission ! »

Pour une cinquième année, la chanteuse revient à la barre de L'amour est dans le pré, dont le premier épisode sera diffusé ce jeudi à 20 h. Une longévité qui ravit l'animatrice. « Au début, j'espérais que ça dure. J'avais des doutes, non pas sur le concept de l'émission, mais sur la réalité de la télévision d'aujourd'hui. Je suis heureuse que le diffuseur ait donné le temps de créer un lien d'attachement entre l'émission et le public, dit-elle. C'est une belle réussite et c'est cool que ça continue. Les inscriptions sont en hausse, les cotes d'écoute aussi. »

La présence de Marie-Ève à l'écran avait été rehaussée l'an dernier ; on la verra encore beaucoup cette saison, particulièrement au début, alors qu'elle ira à la rencontre des cinq agriculteurs à la recherche du grand amour. « On a gardé la même formule, mais ç'a été plus long cette année, car les agriculteurs habitaient plus loin. J'aime aller chez eux, entrer dans leur univers. Après cinq ans, je connais bien le processus et je n'ai plus le syndrome de l'imposteur que j'avais un peu au début ! Je me vois comme la marraine de l'émission. Les vedettes, ce sont les agriculteurs. »

Au cours des prochaines semaines, on suivra donc les aventures sentimentales de Cloé de Sainte-Anne-des-Plaines, Étienne de Sainte-Sabine de Bellechasse, Gabriel de Val-Paradis, Michaël de Saint-Joseph-de-Beauce et Olivier de Warwick. Chacun aura choisi trois coups de coeur qu'il apprendra à connaître directement à la ferme. 

Bien sûr, l'animatrice doit rester muette sur bien des détails de cette nouvelle saison, qui a été tournée de la mi-septembre à la mi-décembre. Elle assure néanmoins que l'amour sera au rendez-vous et qu'au moins un couple sera formé. « Des situations jamais vues, des revirements inattendus, des couples marquants et des histoires touchantes » sont à prévoir, annonce-t-elle.

« Les participants connaissent bien le concept, ils savent dans quoi ils s'embarquent, ils sont plus avertis, plus confiants, plus audacieux aussi. Ils sont conscients qu'ils tiennent les rênes de l'émission », ajoute l'artiste. « Après l'étape du speed dating, par exemple, on a vu les plus longues délibérations depuis cinq ans. Les agriculteurs ne voulaient pas se tromper ! »

Pas de « scandale » cette année

Si L'amour est dans le pré se targue d'être à l'origine de sept couples durables et de la naissance de 12 bébés, reste que l'émission n'est pas à l'abri des « scandales ». L'an dernier, un candidat et une de ses prétendantes avaient caché le fait qu'ils se fréquentaient déjà avant le tournage, contrevenant ainsi au principe même de l'émission. 

« Je suis convaincue qu'ils n'avaient pas agi pour mal faire. Ils n'étaient pas conscients de l'impact que cela pouvait avoir sur la production. Cette année, les participants étaient très au fait du contrat et de cette clause. Et ça ne s'est pas reproduit », affirme Marie-Ève.

Malgré cette histoire embarrassante - qui a quand même fait bondir les cotes d'écoute ! -, jamais, dit-elle, l'idée de quitter le navire ne lui a effleuré l'esprit. « Tout le monde en est sorti plus averti. La production avait bien géré la situation. »

Maxime éliminé

Parmi les huit candidats en lice pour la saison 5, on se rappelle que la production avait retenu Maxime Robert, un producteur laitier d'Ange-Gardien. Malheureusement, le jeune vingtenaire n'a pas attiré assez de prétendantes pour faire partie des cinq finalistes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer