Entre traditions italiennes et nostalgie américaine

Christian Iacelli est originaire de la ville de... (Alain Dion)

Agrandir

Christian Iacelli est originaire de la ville de Caserte, située à une vingtaine de kilomètres au nord de Naples. Il y a 15 ans, il a quitté son pays pour s'installer à Bromont, avec sa douce moitié québécoise.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Bromont) L'art de Christian Iacelli est un heureux mélange de traditions italiennes et de nostalgie américaine. Tantôt il penche vers la confection minutieuse de crèches napolitaines et autres maquettes d'édifices d'époques des plus réalistes, tantôt son coeur balance plutôt vers des oeuvres vintage des années 40 et 50 de nos voisins du Sud. Les deux avenues n'ont comme lien que la passion que l'artisan autodidacte éprouve pour son pays d'origine et la culture qui l'a accueilli.

Une des oeuvres vintage de Christian Iacelli.... (Alain Dion) - image 1.0

Agrandir

Une des oeuvres vintage de Christian Iacelli.

Alain Dion

Christian Iacelli est originaire de la ville de Caserte, située à une vingtaine de kilomètres au nord de Naples. Il y a 15 ans, il a quitté son pays pour s'installer à Bromont, avec sa douce moitié québécoise. C'est seulement à ce moment qu'il s'est découvert un talent artistique. « Quand je suis arrivé ici, je ne parlais pas la langue, je ne pouvais pas travailler... J'ai commencé à faire ça pour m'occuper », raconte-t-il aujourd'hui dans un français teinté d'un accent tout à fait charmant.

« Ça », ce sont des affiches vintage sorties tout droit des années 50. De sport, de films, de superhéros, de Harley-Davidson, de bières, de Pepsi­ et de Coca-Cola. « Je tripe vraiment sur cette époque-là américaine », mentionne­ l'artisan de 45 ans.

Ses oeuvres sont peintes sur bois, « pour leur donner plus de caractère », dit-il. D'ailleurs, il a développé un petit côté ébéniste puisqu'il fait également des meubles qui se veulent des reproductions d'antiquités. Au fil des ans, il s'est aussi découvert une âme de « patenteux » et restaure ou transforme d'anciens objets. Toujours en leur donnant un petit look vintage, bien entendu !

« Je n'ai jamais étudié l'art ou l'ébénisterie, mentionne celui qui travaille en restauration. Je découvre au fur et à mesure comment faire les choses. Me dépasser, trouver des solutions, c'est ça qui me pousse à faire ça. »

Crèches napolitaines et autres maquettes

C'est cette même curiosité qui l'a amené, en 2011, à tenter ses premières crèches napolitaines - une tradition bien de chez lui, cela dit. « Mon père en faisait, mais ça ne m'avait jamais intéressé avant, mentionne M. Iacelli. Après son décès, j'ai eu envie de faire connaître cet art-là, qui date de plusieurs siècles, ici. »

Force est d'admettre que l'Italie lui coule dans les veines puisque les résultats sont saisissants de réalisme. « Je n'ai pas besoin de photos ou d'images pour m'inspirer, j'ai toute l'Italie dans ma tête ! », lance-t-il d'ailleurs.

Le plus impressionnant de ses maquettes réside surtout dans la minutie du travail et le souci des détails. Chaque tuile du toit et chaque brique sont taillées à la main dans des bouchons de liège, les carreaux de céramique sont fabriqués en argile et peints un par un. Même l'intérieur des pièces est aménagé avec soin - il accrochera d'ailleurs bientôt plusieurs outils sur les murs d'un garage d'époque qu'on lui a commandé. « Une seule maquette peut me prendre jusqu'à 500 heures », indique l'artisan, qui pousse l'audace jusqu'à illuminer ses créations en passant un câblage aux DEL.

Pour l'instant, tout ce travail demeure un passe-temps, mais Christian Iacelli caresse le rêve d'un jour ouvrir sa petite business et d'en faire une carrière. 2017 pourrait bien être un pas dans cette direction puisque le restaurant Dame Tartine de Bromont vient de lui donner sa première chance en exposant sur ses murs quelques-unes de ses oeuvres. « En moins de 24 h j'en avais déjà vendu trois ! », s'étonne encore M. Iacelli.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer