Pour l'amour du country

La Granbyenne Nadia Houle est à la tête... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La Granbyenne Nadia Houle est à la tête de l'entreprise Culture Country, qui produit le Gala Country depuis ses débuts.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

Après une pause d'un an, le Gala Country est revenu en force, samedi dernier. Et derrière lui se trouve une Granbyenne, Nadia Houle, qui était encore sur un nuage lorsque La Voix de l'Est l'a rencontrée, jeudi.

« C'était juste complètement fou ! s'est exclamée l'énergique jeune femme à plusieurs reprises durant l'entretien. J'ai reçu tellement de bons commentaires, et pas juste des gens du milieu ou des artistes. Radio-Canada Acadie a même dit que c'était du même niveau que l'ADISQ ! Avec la neige qui est tombée le lendemain, je me croyais presque le lendemain de Noël avec tous les beaux " cadeaux " que je venais de recevoir ! »

Nadia Houle est à la tête de l'entreprise Culture Country, qui produit le Gala depuis ses débuts. Sa plate-forme web vise à accroître la visibilité des artistes country francophones canadiens et appuyer l'industrie. En ligne, on y retrouve les dernières nouvelles du milieu, un agenda et une billetterie pour les divers événements qui se tiennent un peu partout au pays, des chroniques d'albums, des entrevues et une boutique virtuelle (présentement en restructuration, mais disponible à nouveau sous peu). « Tout ce qui se passe dans le domaine est regroupé là. C'est vraiment un outil de diffusion pour offrir un plus grand rayonnement à ce style musical », indique l'entrepreneure de 34 ans, fille de l'ex-chanteur country Christian Houle.

Sans exagérer, on pourrait presque dire que la référence en matière de country francophone, c'est elle. Son initiative lui a valu plusieurs récompenses, dont trois titres gagnants au Concours Québécois en Entrepreneuriat. Culture Country a également été gestionnaire du prestigieux Concours Prix Étoiles Galaxie de 2010 à 2014 au Festival Western de St-Tite.

Gala glamour

C'est en juillet 2012 que le premier Gala Country a vu le jour, au Festival Western de St-Quentin-, au Nouveau-Brunswick, où il a également eu lieu les deux années suivantes. « Quand Patrick Groulx a créé une polémique en remportant le Félix de l'Album country, je me suis dit que l'industrie du country francophone était due pour avoir son propre événement. D'autant plus que du côté anglophone, ça existait déjà », raconte Nadia Houle, qui, cette même année, est devenue la seule actionnaire de l'entreprise après le départ de son associée jusque là, Virginie Valastro.

Après une pause en 2015 question d'aller chercher davantage de financement, le Gala Country est revenu en 2016 « en version améliorée » avec les résultats qu'on lui connaît. « Le Casino (NDLR : où s'est tenu le Gala) a embarqué en tant que partenaire majeur, explique Mme Houle. Il faut concéder que juste le lieu donne un côté glamour à l'événement. L'équipe technique de la place est phénoménale, les médias étaient là, le tapis rouge était plein, 600 sinon 700 personnes étaient présentes, MC Gilles a fait une job exceptionnelle à l'animation et on a cumulé plus de 55 000 votes du public comparé aux quelque 10 000 avant. » C'est sans compter les nombreux commentaires élogieux qui ont inondé les médias sociaux suite à la soirée.

Bien que très heureuse, la Granbyenne ne compte pas s'arrêter là. « Je souhaite revenir l'an prochain avec un gala encore plus fort », dit-elle déjà, mentionnant son désir de voir l'événement diffusé à la télévision.

« J'aimerais aussi étendre le rayonnement du country francophone canadien au-delà des frontières du pays, l'amener plus loin », ajoute-t-elle.

« Et j'aimerais vraiment que les tabous tombent quand on parle de ce style de musique. Ce n'est pas vrai que le country, c'est quétaine. La musique a vraiment de belles qualités, il se fait de très belles choses. Comme dans tout style musical, il y a du bon et du moins bon... mais il y a surtout de tout pour plaire à tout le monde », conclut-elle.

À noter qu'il est encore possible de visionner le Gala de samedi dernier en ligne, sur le site internet de Culture Country.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer