Le profit de Cineplex a grimpé malgré les flops

Cineplex a vu son bénéfice net bondir de 21,3... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Cineplex a vu son bénéfice net bondir de 21,3 % par rapport à l'an dernier, pour atteindre 26 millions $.

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Malgré le colossal échec hollywoodien de Ben-Hur et les ratés du nouveau volet de la franchise SOS Fantômes, Cineplex a amélioré ses résultats financiers lors de son trimestre estival.

La plus grande chaîne de cinémas au Canada a vu son bénéfice net bondir de 21,3 % par rapport à l'an dernier, pour atteindre 26 millions $.

Cette croissance était surtout attribuable à la popularité croissante des billets de cinéma pour les représentations en 3D, les salles Imax et les salles VIP, dont les prix sont plus élevés.

Mais l'histoire était toute autre pour ce qui est des productions présentées aux cinéphiles. Un certain nombre de films ayant fait l'objet de campagnes de marketing tonitruantes ont déçu dès leur premier week-end en salle.

Dans l'ensemble, le nombre de visiteurs a reculé de 1 % à 19,2 millions de personnes pour le trimestre de juillet à septembre.

« Quelques-uns d'entre eux ont été très décevants, comme Ben-Hur. Plusieurs s'attendaient à ce qu'il fonctionne, mais il n'a simplement pas livré la marchandise », a noté le chef de la direction de Cineplex, Ellis Jacob, lors d'un entretien.

« Cela a été une difficulté. »

La nouvelle version du classique de 1959, qui mettait alors en vedette Charlton Heston, n'a pas été le seul échec de la saison.

Le film familial L'ère de glace: les lois de l'univers a quitté les salles presque aussi rapidement qu'il y est entré, tandis que SOS Fantômes a déçu. D'autres, comme Chiens de guerre et La légende Blair n'ont été que des curiosités dans un calendrier noirci de titres.

L'escadron suicide en tête 

Le film de superhéros L'escadron suicide de DC Comics s'est révélé être le plus gros titre du trimestre, malgré les critiques médiocres. Il représentait à lui seul 12 % des revenus au box-office.

Les autres succès de l'été comprenaient Comme des bêtes et Star Trek: au-delà.

Le revenu moyen au box-office a grimpé à 9,37 $ par visiteur, comparativement à 8,89 $ par visiteur au cours de la même période l'an dernier. Dans l'ensemble, les revenus ont progressé de 14 % à 376 millions $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer