La BUCK dans les rangs provinciaux

La BUCK fait partie des quatre ligues d'impro... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La BUCK fait partie des quatre ligues d'impro qui forment la toute nouvelle Association provinciale d'improvisation (API).

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Granby) La BUCK fait partie des quatre ligues d'improvisation qui forment la toute nouvelle Association provinciale d'improvisation (API) avec Montréal, Québec et Drummondville. Un projet qui en est à ses balbutiements, mais qui est appelé à se développer rapidement, dit-on.

Son but : « créer une super-ligue avec les meilleurs joueurs pour promouvoir l'impro comme art à part entière », indique Michael Robert, administrateur et coordonnateur artistique du CA de l'API et joueur à la BUCK depuis les débuts de la ligue granbyenne.

« C'est également, ajoute-t-il, une occasion en or pour tous les joueurs de grandir en multipliant les échanges. On apprend énormément de nouveaux outils en voyant ce qui se fait ailleurs. »

L'idée de regrouper diverses ligues d'improvisation dans une même association mijotait chez plusieurs depuis quelques années. Ce n'est que depuis « un mois et demi, deux mois » que le projet s'est réellement mis en branle, fait savoir Michael Robert.

Pour cette première saison, l'attention s'est concentrée sur la division centrale et quatre organisations ont été sélectionnées selon des standards précis : La Pléiade de Montréal, la LIPRA de Québec, la DRI de Drummondville et la BUCK de Granby. « Il fallait que ce soit une ligue établie depuis plusieurs années, qui avait un local à sa disposition pour ses joutes et qui présentait des shows sur une base hebdomadaire », de dire M. Robert, précisant que la BUCK célèbre cette année ses 18 ans d'existence.

Sherbrooke, Saint-Hyacinthe et Shawinigan ont également été approchées, mentionne-t-il, mais pour des questions de temps et de logistique, elles ont dû se désister.

Plan triennal

Le plan de développement de l'API s'échelonne sur trois ans. La saison 1 propose cinq rencontres pour chaque équipe, dont trois à domicile par ville. Granby jouera son premier match le 11 novembre à Montréal, et accueillera ses premiers invités (Drummondville) au Pub du village le 27 novembre. La BUCK ira ensuite à Drummondville le 1er janvier, recevra Montréal le 12 février et terminera en affrontant Québec à domicile le 19 mars.

Suivront les « séries éliminatoires ». Les quatre équipes seront des demi-finales, explique Michael Robert, mais les deux premières au classement seront les villes hôtes. Comme chaque match sera disputé selon les règlements de la ligue qui reçoit, il s'agit là d'un avantage important, souligne-t-il. La grande finale opposera les deux meilleures équipes, et un trophée sera remis au gagnant.

La saison 2 sera déterminante, car le nombre de villes pourrait atteindre le double et le nombre de divisions provinciales passer à quatre : centrale (Montréal à Québec), ouest (Saguenay - Lac-Saint-Jean), est (Gaspésie - Bas-St-Laurent) et nord (Abitibi-Témiscamingue).

La troisième et dernière année bouclera la boucle du développement de l'association en réunissant les quatre divisions dans un grand tounoi provincial.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer