2Frères à l'ADISQ: une belle «claque dans le dos»

Les 2Frères, Sonny et Érik Caouette, seront très... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les 2Frères, Sonny et Érik Caouette, seront très présents au Gala de l'ADISQ, ce dimanche, sur la scène et sur la liste des nommés.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Cette semaine, les 2Frères jonglaient avec un beau dilemme. Combien de discours de remerciement devaient-ils écrire en prévision du gala de l'ADISQ de ce dimanche ? Un, deux, trois ou quatre ? Mieux vaut être prêt lorsqu'on est en nomination dans plusieurs catégories à la fois ! Pour la première fois, de surcroît.

Rencontrés cette semaine à Cowansville, où ils habitent tous les deux, Érik et Sonny Caouette tentaient de reprendre leur souffle entre leurs nombreux engagements... et de prendre la mesure du succès qui s'accroche à eux. 

Quatre Félix sont à leur portée au gala de cette année : Groupe ou duo de l'année, Album de l'année pop pour Nous autres, Révélation de l'année et Chanson de l'année pour Nous autres. Ils ont toutefois échappé le Félix Album de l'année - meilleur vendeur (Nous autres) pour lequel ils étaient en nomination jeudi au Premier Gala. 

La vie des frères Caouette a changé du tout au tout depuis leur rencontre heureuse avec Mario Pelchat en 2012. Sous ses conseils, les jeunes hommes ont eu la bonne idée de repousser la sortie de leur premier album, en établissant d'abord leur nom à coup d'extraits populaires. « Et ça a fait assez de bruit pour qu'on soit prêts à lancer Nous autres en 2015 », relate Érik. 

Avec son folk francophone rassembleur, aux textes authentiques et accrocheurs, le duo s'est rapidement imposé sur la planète musique québécoise. Pas moins de 80 000 albums de Nous autres ont trouvé preneurs, ce qui leur a valu un disque platine cette semaine.

« On touche un large public. C'est une musique populaire chez les 20, 30, 40 ans, affirme Érik pour expliquer cette popularité. Et on est proches d'eux, sur les réseaux sociaux, après les spectacles... » Les chansons, ajoute Sonny, ont cela de bien qu'elles sont « faciles à s'approprier ». « On touche des thèmes qui rejoignent tout le monde. »

Gars de famille

L'importance du clan fait notamment partie de ces thèmes universels.

« Y'a rien de plus important que l'amour qui nous rassemble... Chaque fois qu'on le peut, nous autres, on se prend dans nos bras... », chantent-ils à l'unisson sur la chanson-titre de Nous autres.

Ces paroles ne sont pas de la frime. « On est très proches depuis toujours. On est des personnes complémentaires, mais différentes. Plus jeunes, à Chapais, on avait chacun nos amis », commence Érik. « Mais quand on a déménagé, dans la même voiture, en faisant le même métier, avec les mêmes 2 cents dans nos comptes de banque, ça nous a rapprochés encore plus », renchérit Sonny.

À un point tel que les frères construiront bientôt leur nid respectif sur de vastes espaces à Saint-Étienne-de-Bolton... l'un en face de l'autre ! Même leurs parents s'installeront avec eux. Des gars de famille, les Caouette ? Pas juste un peu.

Les deux gaillards considèrent d'ailleurs Nous autres comme « leur hymne ». « Je pense que ce ne sera jamais remplacé », croit Érik. 

Prochain album

Entourés d'une solide équipe, les musiciens ont déjà la tête au prochain album, qui devrait voir le jour en 2017. Oui, disent-ils, la pression du deuxième est présente, la barre est haut placée et tout est à refaire. L'intention, bien sûr, est de faire évoluer leur musique, sans perdre leur noyau de fidèles, et surtout, « sans se dénaturer ». 

Érik et Sonny se ré-jouissent d'ailleurs d'avoir pu conserver leur liberté de création. « Pour Nous autres, Mario nous avait laissé une entière liberté. C'était la première fois qu'il produisait un album sans l'entendre avant sa sortie. C'était un gros risque pour lui, mais la confiance régnait, surtout en Steve Marin », raconte Érik, au sujet de l'artiste qui a contribué à leur disque.

D'ici le prochain opus, les spectacles s'enchaîneront à un rythme soutenu. Entre Rivière-du-Loup et Chandler, ils trouveront même le temps de faire un aller-retour à Paris. Le 7 novembre, pour un seul soir, ils présenteront un concentré de 45 minutes de leur musique devant des gens de l'industrie et des médias. « La France est un marché qui nous intéresse à moyen, long terme », indique Érik, en précisant que les 2Frères ont déjà joué en Suisse, où la réaction a été au-delà de leurs attentes. 

Une soirée excitante

On pourrait croire que ces deux gars simples et cool fuiraient comme la peste le clinquant du gala de l'ADISQ. Du tout ! La vérité, c'est qu'ils ont hâte de se mettre beaux, de sortir au bras de leur dulcinée- et de faire la fête.

« J'ai hâte ! C'est notre premier gala de l'ADISQ, c'est toujours excitant », fait remarquer Sonny. 

D'autant plus qu'ils offriront une performance en direct dimanche soir. Pour l'occasion, les Caouette reviendront à leurs racines, sans musiciens, juste tous les deux, comme quand tout a commencé.

Les 2Frères seront en spectacle le 26 novembre à l'auditorium Massey--Vanier de Cowansville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer