Koriass s'arrêtera à Granby

Le rappeur Koriass en spectacle au parc Daniel-Johnson,... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le rappeur Koriass en spectacle au parc Daniel-Johnson, l'été dernier, pour La messe à Dédé Fortin.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Pour la deuxième fois cette année, le rappeur Koriass fera un arrêt à Granby, le 5 novembre prochain. Mais cette fois-ci, il ne viendra pas que performer: il a aussi un message à lancer aux Granbyens et plus spécifiquement à la jeunesse.

Le comité organisateur de la venue de Koriass... (Julie Catudal) - image 1.0

Agrandir

Le comité organisateur de la venue de Koriass à Granby. Le rappeur offrira une prestation sur scène ainsi qu'une conférence portant notamment sur le féminisme, la notion de consentement et la culture du viol.

Julie Catudal

Le rappeur «natural born féministe», comme il se décrit lui-même, tiendra une conférence gratuite intitulée «Le Boys Club» à 15 h 30, à L'Escale (80 rue Albert). Il y parlera entre autres de féminisme, de notion de consentement et de culture du viol, deux sujets bien d'actualité par les temps qui courent.

Plus tard en soirée à 20 h, Emmanuel Dubois (alias Koriass) sera sur scène pour présenter son spectacle. Rappelons que son plus récent album, Love suprême, lui a valu huit nominations à l'ADISQ: auteur ou compositeur de l'année, album de l'année - choix de la critique, album de l'année catégorie hip-hop, vidéo de l'année, concepteur d'éclairage de l'année, pochette d'album de l'année, réalisateur de disque de l'année et sonorisateur de l'année.

Emmanuel Parent, un rappeur de Granby connu sous le nom de Dirty, est impliqué dans l'organisation de cet événement. Il a déjà assisté à la conférence de Koriass et estime que les jeunes pourront se sentir interpellés par le message du rappeur. «J'ai été impressionné par la façon qu'il réussit à aller chercher les jeunes dans son discours. Ce n'est pas plate et il est vraiment bon», explique-t-il.

La conférence est organisée en collaboration avec le Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de Granby (CALACS) et la Maison des Jeunes de Granby. L'intervenante du CALACS, Annie Blouin, se réjouit de la venue d'une «vedette de l'heure». «Il donne un bel exemple. Je crois qu'il faut parler encore plus de la notion de consentement et qu'il faut davantage conscientiser nos jeunes. Surtout en ce moment. Le fait que ce soit un jeune homme qui en parle, c'est génial», note-t-elle.

Un rare spectacle de rap

La ville de Granby n'est pas reconnue pour attirer de nombreux rappeurs pour des prestations.

Sarah Tremblay, du Travail de rue à Granby et coordonnatrice générale du spectacle et de la conférence, a expliqué que l'événement est fait par des jeunes... pour des jeunes. «Ils voulaient un spectacle de rap parce qu'il n'y en a pas souvent ici. Il n'y a pas beaucoup d'événements pour les jeunes non plus», estime-t-elle.

Le but est donc de rendre l'événement abordable pour tout le monde, en particulier les jeunes. Grâce à plusieurs collaborateurs, la Table Jeunesse de la Haute-Yamaska notamment, le billet pour les spectateurs de moins de 17 ans est au coût de 7 $ (9 $ à la porte) et de 15 $ (17 $ à la porte) pour les adultes.

Les organisateurs indiquent que le tiers des billets se sont déjà envolés, sur un maximum de 250 places. Toutefois, ils s'attendent à ce que beaucoup de gens achètent le soir même à la porte de L'Escale.

Avant la prestation de Koriass, deux rappeurs de la relève granbyenne démontreront l'étendue de leur talent. Dirty, qui cogite présentement un projet d'album, présentera sa pièce Toujours plus.

Également, notons la présence d'une jeune rappeuse, Sistaa, qui chantera sa chanson Tranche de vie. Les billets sont en vente à La Maison des Jeunes de Granby.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer