La magie au rendez-vous

La libraire Cynthia Lebrun montre une copie géante... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La libraire Cynthia Lebrun montre une copie géante de Harry Potter et l'enfant maudit.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Les (moldus) mordus d'Harry Potter n'ont plus bien long à attendre: Harry Potter et l'enfant maudit sera disponible dans les librairies ce vendredi 14 octobre à minuit et une minute. À Granby, l'événement ne passera pas sous silence.

Chez Coopsco, la librairie du Cégep de Granby, une partie de la nuit de jeudi à vendredi sera consacrée au célèbre magicien. Pour l'occasion, les employés seront dûment costumés et ils invitent les clients à en faire autant, si l'envie leur prend, indique la libraire Cynthia Lebrun, qui revêtira pour l'occasion les atours du personnage de Luna Lovegood.

De 23h30 jusqu'à l'ouverture officielle des portes, à minuit, les couche-tard pourront circuler à travers sept stations-photos représentant autant de thèmes liés aux différents tomes de la saga Harry Potter.

On leur promet également un décor de circonstances et même de la bièraubeurre (sans alcool), selon la recette originale de Poudlard! Entre deux gorgées, les amateurs pourront par ailleurs découvrir la première scène du livre, qui sera lue publiquement par la patronne de la librairie, Nancy Tremblay.

Le commerce fermera lorsque tous les clients auront obtenu leur précieuse copie... à un prix spécial de lancement, souligne Mme Lebrun. Chaque fois que Coopsco a organisé de tels lancements thématiques, des dizaines de «Pottermaniaques» ont répondu à l'appel.

Les choses ne devraient pas être différentes cette semaine. «Les vrais fans étaient déçus que la saga se termine. Ils devraient donc être contents de mettre la main sur un nouveau livre.»

Script

Paru le 31 juillet en anglais sous le titre Harry Potter and The Cursed Child, cet ouvrage est en fait le script de la pièce de théâtre du même nom, présentée à Londres au même moment. Ce n'est donc pas un nouveau tome qui s'ajoute à la série, mais bien le texte intégral de l'oeuvre théâtrale - sous forme de dialogues et truffé de notes scéniques - signé par l'auteur Jack Thorne, de concert avec la «mère» d'Harry Potter, J. K. Rowling, et le metteur en scène John Tiffany.

On n'a pas lu le volume en question, Cynthia Lebrun non plus, mais le récit reprend exactement là où le septième tome Harry Potter et les Reliques de la mort s'était conclu, c'est-à-dire sur le quai de la voie 93/4, dix-neuf ans après la mort de Voldemort.

Les lecteurs suivront l'entrée - et la crise identitaire - du second fils d'Harry, Albus Severus, à l'école de sorcellerie Poudlard. Ils seront aussi témoins de la relation parfois difficile entre le père et le fils, avec leur lourd héritage familial en trame de fond.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer