Les arts en vedette à Saint-Paul-d'Abbotsford

Un atelier d'initiation à la percussion, animé par... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Un atelier d'initiation à la percussion, animé par Normand Brathwaite, a attiré bien des familles dimanche avant-midi dans la cour de l'école Micheline-Brodeur.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Paul-d'Abbotsford) La ville de Saint-Paul a résonné aux coups des percussions dimanche, à l'occasion du Festival Saint-Paul-d'Abbotsford dans tous ses arts.

Le petit Alex a été nommé chef d'orchestre... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le petit Alex a été nommé chef d'orchestre pour l'occasion.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

La première édition de l'événement, qui se tenait du 22 au 25 septembre, a attiré au moins 1000 personnes, estime son responsable Jean-Raphaël Cloutier. «Nous sommes très contents de la réponse du public pour le festival. Des gens d'un peu partout dans la région sont venus nous visiter. C'est une réussite», s'est-il réjoui.

Dimanche avant-midi, un atelier d'initiation à la percussion, animé par Normand Brathwaite, a notamment attiré bien des familles dans la cour de l'école Micheline-Brodeur.

«À titre de porte-parole de l'événement, je trouvais intéressant de monter un atelier comme ça et de venir à votre rencontre, je suis bien content d'être ici», a affirmé le populaire animateur de Belle et Bum.

C'est la percussionniste Isabelle Delaney qui s'est chargée de l'enseignement. «Un, deux, trois, quatre, on fait ce rythme-là!», a-t-elle enjoint les participants, qui ont bien aimé l'activité.

Le petit Alex a même été nommé chef d'orchestre pour l'occasion. Les autres ont bien évidemment suivi ses directives à la lettre. «Le party était pogné ce matin», a lancé M. Cloutier.

«Pour tous les goûts»

Pour sa première édition, il était important que le festival en ait «pour tous les goûts, autant les adultes comme les enfants», a avoué le responsable de l'événement. «On veut promouvoir les arts, la culture et les artisans de la région», dit-il.

Le 22 septembre, l'auteure-compositrice-interprète granbyenne Andréanne A. Malette a offert une excellente soirée à la salle communautaire des loisirs. «Ça a très bien débuté le festival», confirme Jean-Raphaël Cloutier.

Le lendemain, il y avait deux ateliers: Evelyne Ménard et les dames de lettres, de 13 h à 15 h, à l'école Micheline-Brodeur et une soirée cinéma québécois avec la présentation de L'assassin jouait du trombone.

Samedi, la journée était fort occupée. Le spectacle du ténor Marc Hervieux a pratiquement fait salle comble à l'église catholique de Saint-Paul-d'Abbotsford.

Sinon, le bédéiste Tristan Demers a offert des ateliers littéraires en avant-midi. Le salon des artisans s'est quant à lui déroulé toute la journée. Pour finir, le théâtre de la botte trouée a présenté la pièce À travers les cendres, à l'église.

En matinée dimanche, les jeunes ont pu assister au spectacle de L'expédition de la Rythmobile. Un pique-nique où hot-dogs et maïs ont été servis a ensuite eu lieu pour clore le festival.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer