Une murale en hommage à l'activiste Simonne Monet-Chartrand

Michel Chartrand et Simone Monet-Chartrand à leur retour...

Agrandir

Michel Chartrand et Simone Monet-Chartrand à leur retour d'un voyage au Liban, en Syrie, en Irak et en Égypte en compagnie d'autres syndicalistes québécois. Mme Monet-Chartrand est morte le 18 janvier 1993 à Richelieu, en Montérégie.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Une murale rendant hommage à la militante, animatrice sociale et conférencière Simonne Monet-Chartrand verra bientôt le jour dans l'arrondissement Ville-Marie, à Montréal.

Les membres du conseil d'arrondissement ont autorisé mardi une dépense de 22 500 $ pour sa réalisation. L'oeuvre devrait apparaître d'ici la fin du mois d'octobre dans le parc Simonne-Monet-Chartrand situé à l'intersection des rues Saint-Christophe et Sherbrooke Est.

Elle fera référence aux valeurs de paix, d'équité et d'amour chères à cette femme d'action qui a défendu de nombreuses causes sociales. L'oeuvre sera financée à hauteur de 22 500 $ par le Bureau d'art public de la Ville de Montréal.

Simonne Monet-Chartrand avait vu le jour à Montréal en 1919. Avec son époux, le syndicaliste bien connu Michel Chartrand, elle a eu sept enfants. Elle est morte le 18 janvier 1993 à Richelieu, en Montérégie.

Un certain nombre d'institutions ont été baptisées en son honneur, notamment une école, un CLSC, une bibliothèque et la Maison Simonne Monet-Chartrand, un abri pour femmes et enfants victimes de violences familiales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer