Bromont en art: vers un record d'affluence?

De vendredi à dimanche, plus de 105 artistes de... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

De vendredi à dimanche, plus de 105 artistes de partout au Québec se côtoyaient sur tout un kilomètre de la rue Shefford, aux trottoirs bondés.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Bromont) La rue Shefford, lors du passage de La Voix de l'Est en fin d'après-midi, dimanche, était à l'image des trois jours consacrés au 18e symposium Bromont en art: remplie de monde! Le rendez-vous est aussi apprécié par les amateurs d'arts visuels que par les artistes qui exposent au coeur du Vieux-Village.

Ça a été merveilleux!» se réjouit l'organisateur du... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Ça a été merveilleux!» se réjouit l'organisateur du 18e symposium Bromont en fête, Rénald Cusson. L'événement aurait attiré plus de 22 000 visteurs.

Alain Dion, La Voix de l'Est

«Ça a été merveilleux!» lance d'emblée l'organisateur de l'événement culturel, Rénald Cusson, rencontré sur place. Il s'est même laissé dire que la présente édition pourrait représenter un record d'affluence.

«Celui qui prend les présences avec (un compteur) sur les coins de rue m'a dit qu'il n'avait jamais vu autant de monde», se réjouit-il, sans pouvoir avancer de statistiques avant que ne soit complété le bilan officiel de l'événement.

M. Cusson confirme tout de même la présence de gens de Saint-Hyacinthe, Joliette, Québec et de Hull-Gatineau, entre autres. «Il se vend beaucoup de toiles le vendredi après-midi», rapporte l'organisateur, qui y croise surtout des collectionneurs avides de nouvelles créations. Monsieur et madame Tout-le-monde se joignent surtout à la fête les samedi et dimanche, constate-t-il.

Les quelques gouttes tombées dans la matinée de dimanche n'ont pas découragé les visiteurs, qui ont commencé à fouler le site vers 10 h 30.

L'an dernier, la galerie d'art à ciel ouvert avait attiré quelque 22 000 personnes. «On frise pas mal le 20 000 depuis 2000», rappelle Rénald Cusson, qui met en oeuvre le symposium depuis ses débuts avec sa conjointe, la peintre Marie-Claude Tétreault.

Artistes comblés

De vendredi à dimanche, plus de 105 artistes de partout au Québec se côtoyaient sur tout un kilomètre de la rue Shefford, aux trottoirs bondés. «Je n'ai eu aucune plainte, à part pour l'humidité d'aujourd'hui (dimanche). Tout le monde m'a dit que c'était extraordinaire», relate Rénald Cusson.

Le comité de sélection s'est chargé de bâtir une programmation diversifiée. «Je ne peux pas juste avoir des aquarellistes», explique l'organisateur. «Chaque année, on essaie d'avoir quelques bons sculpteurs, du bronze, des travailleurs du verre. J'ai même un photographe cette année», énumère le passionné des arts.

Une proportion de 60% des exposants était formée d'artistes connus au Québec. «On laisse toujours la place à la relève et à la nouveauté», rapporte Rénald Cusson.

Jasmine Rochette, 22 ans, faisait partie de ces jeunes artistes qui apprécient le symposium. «J'ai déjà pensé aller à Granby, mais il y a plus de gens à Bromont», observe-t-elle. La Bromontoise en était à sa deuxième participation à Bromont en art. Elle s'est dite satisfaite d'avoir vendu l'une de ses toiles texturées représentant des roses.

Chaque édition du rendez-vous culturel représente entre 2 et 3 millions$ de retombées économiques. Aucun artiste international n'était de la partie cette année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer