Galerie Artovino: de l'art au coeur des vignobles

Nancy St-Onge a ouvert sa propre galerie à... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Nancy St-Onge a ouvert sa propre galerie à Stanbridge East. Baptisée «Artovino», elle vise les amateurs d'art en visite dans la région viticole.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Stanbridge East) En nommant sa galerie «Artovino», l'artiste-peintre Nancy St-Onge la positionne déjà comme le futur carrefour des amateurs d'art en visite dans la région viticole. Dimanche, elle inaugurait la pièce adjacente à sa demeure, au 54, rue River à Stanbridge East.

«On s'est dit que l'art et le vin faisaient un bon mariage», mentionne Nancy St-Onge au milieu des toiles colorées qui décorent les murs de sa nouvelle galerie. «C'est l'occasion de souligner l'alliance!», lance l'artiste, qui ne sert pas de vin à sa galerie - précisons-le -, mais mise plutôt sur la Route des vins pour attirer une nouvelle clientèle.

«Mon mari est tombé en amour avec le coin de Bromont», explique l'artiste, qui a elle aussi été charmée par le coin de pays avant d'y emménager il y a quatre mois.

Native de Montréal, Nancy St-Onge peint à temps plein tandis que son mari, Denis Moison, est sculpteur à ses heures. L'idée d'une galerie d'art a tranquillement fait son chemin dans l'esprit du couple. «On a pris la maison, on a rénové. On a refait toute la galerie en fonction de notre rêve», raconte la nouvelle résidente de Stanbridge East, qui crée également à partir du 54, rue River.

Pendant la période touristique, Mme St-Onge est à l'oeuvre dans son atelier. L'hiver, par contre, lorsque la galerie sera fermée, elle profitera de l'espace pour se laisser aller dans sa création. «Moi, quand je suis partie, ça revole partout! Il va falloir que je mette des bâches de plastique à la grandeur», confie l'artiste-peintre en riant.

Inspiration

Nancy St-Onge emploie surtout des teintes vives dans ses tableaux. «Ça va peut-être avec la personnalité!», fait-elle remarquer, visiblement heureuse que la galerie Artovino soit enfin ouverte au public.

«Je commence toujours avec une envie de texture et de couleur en tête», indique l'artiste, qui a développé sa propre «recette» au fil des ans. Ses oeuvres sont toujours d'inspiration abstraite et se dévoilent en cours de création. «Depuis que je peins pour le plaisir, c'est les sujets qui me trouvent», précise Mme St-Onge.

En guise d'exemple, elle désigne une toile bleutée représentant des fleurs. «J'ai lancé les mouvements dont j'avais envie», dit-elle, expliquant avoir vu les fleurs apparaître par la suite. Même phénomène pour «sa Geisha», un tableau dont la création a commencé à la verticale pour finalement être exposé à l'horizontale.

Liberté

Maintenant qu'elle est installée pour créer et vendre ses toiles dans sa coquette demeure, Nancy St-Onge souhaite y aller à son rythme. «Je ne veux pas tomber dans la fabrication en série», explique-t-elle, décrivant cette tendance qu'ont les galeristes à exiger de l'artiste une grande production qui finit par saturer le marché.

Ce rythme plus effréné, la peintre en a déjà eu un aperçu en 2015, alors qu'elle exposait dans des symposiums à Toronto et à New York. À ce moment, elle pouvait créer une toile par semaine. La cadence a ralenti en 2016, le temps qu'elle termine l'aménagement de ce qu'elle appelle son «petit coin d'expression».

Être son propre distributeur lui permettra une plus grande liberté, soutient-elle, notamment sur le plan des prix. Une toile qu'elle pouvait vendre 2300$ US à New York, par exemple, se vendra plutôt 1250$ au Québec.

En plus des oeuvres de Nancy St-Onge, la galerie Artofino expose le travail du réputé bédéiste Siris (Pierre Sirois). Quelques produits d'artisanat y sont également en vente, comme les fontaines Zenhara et des objets auxquels Mme St-Onge a donné une seconde vie, tel qu'un ancien moulin à grains devenu une lampe décorative.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer