Abercorn en mode classique

Alexandre TharaudPhoto: Marco Borggreve...

Agrandir

Alexandre TharaudPhoto: Marco Borggreve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Abercorn) Comment un village aussi petit qu'Abercorn réussit, pour la quatrième année, à attirer autant de grands noms de la musique classique? Le secret, semble-t-il, réside dans le charme de l'endroit et dans la passion contagieuse des organisateurs des «Concerts et rencontres champêtres», qui se tiendront les 20 et 21 août.

«C'est une véritable fête qui vient combler un besoin dans le village, fait remarquer l'organisatrice principale, Sonia Rioux. Depuis toujours, la musique classique est un langage universel et rassembleur.»

C'est d'ailleurs ce côté unificateur qui a poussé Mme Rioux, son conjoint et des amis mélomanes et\ou musiciens à mettre au monde cet événement. Dès la première année, celui-ci avait fait salle comble. De quoi les convaincre de reprendre le collier l'année suivante... et l'année d'ensuite.

«On a été impressionnés par la clientèle qui fréquentait les Concerts et rencontres champêtres. Il y avait autant de grands mélomanes que de gens qui découvraient la musique classique», assure la dame.

Pour la version 2016, le comité s'est fait plaisir en invitant des musiciens de renommée mondiale. «On y va avec nos coups de coeur», résume celle qui possède une résidence secondaire à Abercorn depuis plus de 25 ans.

Le samedi 20 août à 14 h, la harpiste Valérie Milot, le violoncelliste Stéphane Tétreault et le violoniste Antoine Bareil se produiront à l'église anglicane d'Abercorn en formule trio. Au terme de ce concert, ils demeureront sur place pour partager un verre avec le public.

Après avoir offert des performances aux quatre coins du monde, le pianiste français Alexandre Tharaud fera un arrêt dans la petite église d'Abercorn le samedi à 20 h pour interpréter des pièces choisies de Scarlatti, Rachmaninov, Schubert et Beethoven.

Le dimanche à 14 h, ce sera au tour du pianiste Maxim Bernard, qui reprendra la Célébration de Vladimir Horowitz, un concert mémorable offert par le musicien russe en 1986. M. Bernard prendra lui aussi part à un cocktail public.

Cette proximité entre les amateurs de musique et les artistes fait d'ailleurs partie du concept. «Quand on invite les musiciens, on les avise qu'ils devront rencontrer les gens. Et ils sont toujours enthousiastes à l'idée», affirme Mme Rioux.

Musique et arts visuels allant souvent de pair, des oeuvres sur papier de l'artiste locale Liz Davidson seront également affichées à l'intérieur de l'église durant ces deux jours de festivités.

Par ailleurs, la tradition sera respectée par la tenue d'un petit-déjeuner le dimanche à 10 h dans l'ancienne école du village. Pour l'occasion, la chroniqueuse culturelle Katerine Verebely présentera une brève conférence musicale.

Bref, la petite séduction fait son oeuvre à Abercorn. «Les artistes apprécient le côté modeste et authentique de nos installations. Ils aiment l'intimité de l'église et la qualité d'écoute des gens.»

 

Pour connaître tous les détails de ce week-end, on consulte le site concerts-abercorn.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer