Yannick de Martino, un habitué du Festival Juste pour rire

L'ex-Granbyen Yannick de Martino... (Archives La Presse)

Agrandir

L'ex-Granbyen Yannick de Martino

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Avec son humour décalé, Yannick de Martino sera très présent au prochain Festival Juste pour rire de Montréal. Non seulement il offrira un numéro de gala, mais il animera aussi une soirée à son nom, sans compter son spectacle Brouillon, qu'il présentera plusieurs soirs d'affilée.

On croyait qu'il s'agissait là de sa plus forte présence à vie à Juste pour rire. Ça a bien l'air que non. «Ça ressemble aux dernières années. C'est mon 4e show d'une heure en quatre ans...»

Pour décrire Brouillon, l'ex-Granbyen dit qu'il s'agit du rodage du rodage de son spectacle solo. «Ce sont des essais-erreurs en vue d'un prochain show. On ne sait jamais vraiment ce qui est vrai ou faux», explique celui qui adore «briser les conventions». «Je n'aime pas créer des malaises; j'aime causer la surprise.»

L'organisation de Juste pour rire y va de sa propre description de la prestation de Yannick de Martino: «Entre canular et extrême honnêteté. Il est intéressant de soit faire partie d'un vrai/faux "brainstorm" ou bien d'assister à un spectacle sérieux qui explique un futur spectacle.»

Ce Brouillon, il le présentera du 13 au 23 juillet à la Salle Claude-Léveillée de la Place des arts. Il n'est pas question de tournée québécoise cependant.

Le 22 juillet, il participera également au Gala «Rivalité» entre les Denis Drolet et le duo Dominic&Martin. Le thème: les rationnels VS les fu**kés. On vous laisse le soin de deviner dans quel clan sera Yannick de Martino...

Quelques jours plus tard, le 26, il animera «Le monde merveilleux de Yannick de Martino», une soirée à son image où il recevra deux humoristes invités, Alexandre Bisaillon et Daniel Grenier.

Près de son X

Bref, les choses vont bien pour Yannick de Martino. Il vit d'ailleurs de son art depuis 2011 - l'année où il a remporté le concours En Route Vers Mon Premier Gala Juste Pour Rire.

Quand on lui demande s'il a l'impression, à 27 ans, d'être déjà sur son X, il nuance un peu. «Pour l'aspect créatif, j'en suis de plus en plus près. Je maîtrise de mieux en mieux ce que je fais. Et les gens répondent bien.»

Assez pour qu'il prépare son «vrai» one-man-show, qu'il compte présenter en 2018. «Je suis en écriture», annonce-t-il.

Attendez-vous à être surpris.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer