Les mots célébrés à Mansonville

L'auteur Yves Beauchemin a accepté la présidence d'honneur... (archives La Presse)

Agrandir

L'auteur Yves Beauchemin a accepté la présidence d'honneur de l'événement.

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Jouer avec les mots, Marie-Paule Villeneuve en a l'habitude. Journaliste, auteure et fondatrice de l'agence littéraire Alinéa, la dame avait toutes les raisons du monde de créer le Festival Jeux de mots. L'événement se déroulera les 16 et 17 juillet à Mansonville, son patelin d'adoption.

C'est là qu'elle a transformé un ancien lieu de culte en ce qui s'appelle désormais le gîte Maison-église M-P Villeneuve, où sont notamment offertes des résidences d'écrivains.

Grâce à son solide réseau à l'intérieur du monde littéraire, mais aussi dans sa communauté, Mme Villeneuve a concocté un festival regroupant plusieurs de ses passions: la boustifaille, la littérature et les arts visuels. «Parce que tout est connecté», fait-elle remarquer.

«Quand j'ai quitté La Presse canadienne en 2013, j'avais plein de projets pour la région, dit-elle. Dans le monde littéraire, on est moins connu que dans d'autres municipalités, même s'il se passe des choses chez nous. Les gens passent ici sans s'arrêter. Je trouvais qu'un festival était rassembleur.»

Mme Villeneuve n'a pas pris les rênes du festival en solitaire. Elle a pu s'appuyer sur le soutien financier du Comité culturel et patrimonial de Potton, le Cinéma Potton et la bibliothèque municipale. Plusieurs organismes et bénévoles de la région contribuent aussi à cette première aventure.

Quant aux auteurs, ils ont été nombreux à accepter l'invitation. Parmi eux, Anaïs Barbeau-Lavallette, Benoit Bouthillier, Guy Marchamps et même Yves Beauchemin, un ami de longue date de Mme Villeneuve et résidant saisonnier de la campagne de Mansonville. Ce dernier agira d'ailleurs à titre de président d'honneur du week-end.

Le plein d'activités

Durant ces deux jours, les activités seront nombreuses. Animation pour enfants, conférence sur l'histoire de l'alimentation au Canada, rencontres avec des auteurs, exposition d'arts visuels, visites guidées du clocher de l'église, concert au parc...

Marie-Paule Villeneuve y va également de ses suggestions personnelles. À commencer par une rencontre, le samedi soir, avec Yves Beauchemin, qui racontera le passage du livre au film de son grand succès Le Matou. Elle propose aussi, le samedi matin, la visite du marché public adjacent à la grange ronde de Mansonville où on offrira des dégustations culinaires. Le lendemain après-midi, les curieux pourront assister à la conférence Du livre au film.

L'organisatrice note aussi le cocktail dînatoire du dimanche soir, qui sera «une grande fête» de clôture avec musique, danse, lecture et bouchées - et pour laquelle elle cuisinera durant trois jours!

Elle assure toutefois que ce festival bilingue n'aura rien d'élitiste. «Il y aura de la nourriture, un marché aux puces, des activités pour les jeunes, tout le monde y trouvera son compte!»

Combien de personnes se laisseront tenter par cette virée culturelle dans la région de Potton? Marie-Paule Villeneuve préfère ne pas s'aventurer au jeu des prédictions. Mais elle espère qu'il y aura beaucoup de monde. «C'est une première pour nous. En fait, on considère le festival comme un projet-pilote. Il fallait tenter le coup!», affirme la femme de lettres, en précisant qu'en cas de pluie, les activités extérieures se dérouleront à l'intérieur de l'église.

Pour connaître la programmation détaillée, on visite la page Festival Jeux de mots/Play on Words sur Facebook.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer