Les Éditions LouD: plus que des livres numériques

Louis Desmarais, alias Alex Tremm de son nom... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Louis Desmarais, alias Alex Tremm de son nom d'auteur.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Le moins que l'on puisse dire au sujet de Louis Desmarais, c'est qu'il n'a pas froid aux yeux. Dépité par l'indifférence des maisons d'édition à son égard, celui qui signe sous le pseudonyme Alex Tremm a choisi de démarrer sa propre boîte spécialisée dans l'édition numérique et imprimée, doublée d'un petit centre de distribution. Son nom: les Éditions LouD.

Ébéniste/rénovateur, M. Desmarais a d'abord publié, en 1998, la série jeunesse Tommy, puis L'étrange amie de Julie pour donner à ses enfants le goût de lire. Il s'est remis à l'écriture en 2013... en y allant à fond de train.

«Je suis rendu à 14 tomes d'environ 600 pages. C'est d'ailleurs mon problème avec les maisons d'édition; j'écris trop long!», dit-il pour expliquer son initiative.

Pourtant, ajoute-t-il, la saga de son personnage Lilith a connu un succès populaire sur le site Amazon. Située quelque part entre le fantastique, le romantique et le drame, sa trilogie Lilith est suivie d'une autre intitulée Damian, puis de Grand Dragon et de Les Anges de Lilith.

L'auteur - qui se décrit comme un bon conteur - précise qu'il s'adresse aux 16 ans et plus, en anglais comme en français.

«Il y aura 21 tomes en tout. J'ai trop d'histoires à raconter. Et j'ai beaucoup d'imagination, lance-t-il. L'inspiration est partout, vraiment.»

Le problème, selon lui, est que plusieurs auteurs qui connaissent du succès sur les plateformes numériques ont peu d'entrées pour publier sur papier. «Pourtant, il y a des perles sur le Web!»

À travers les Éditions LouD, le Granbyen d'adoption souhaite donc se donner une chance - et aider d'autres auteurs qui sont «coincés» comme lui à se faire connaître du grand public.

Parmi ces romanciers, on retrouve notamment la Française Sophia Laurent et sa trilogie Ruines. «Je recherche des livres remplis d'action et écrits dans un langage adapté au lecteur moyen.» Peu importe le genre, c'est l'histoire qui doit primer. Celle-ci doit être forte en émotions, haletante et racontée avec passion, résume-t-il, en insistant sur la structure des récits.

«Moi, j'ai un plan d'écriture très élaboré pour mes trilogies. Je suis comme un scénariste. Mais quand j'embarque sur l'ordinateur, je brûle les mots. J'ai déjà écrit 673 pages en 13 jours!»

Lancées récemment, les Éditions LouD promettent d'attirer l'attention en publiant deux à quatre livres toutes les six semaines. «Il y aura sans cesse du renouveau. Ce sera une de nos forces», assure Louis Desmarais.

Et il rêve déjà d'attaquer le marché français.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer