Une cuvée 2016 «très solide»

Choisis parmi 188 candidats, les 24 demi-finalistes (dont quelques collectifs)... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Choisis parmi 188 candidats, les 24 demi-finalistes (dont quelques collectifs) dévoilés lundi auront alors la chance de se tailler une place à la grande finale du vendredi 26 août au Palace de Granby, en rediffusion le dimanche 28 août sur les ondes de la station de radio Rouge FM.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Au fil des ans, le Festival de la chanson de Granby a pris une ampleur telle qu'on en oublie presque sa vocation d'origine. Au volet concours, toujours considéré comme le «diamant» du Festival, se greffe dorénavant une programmation plus dense que jamais, qui battra son plein du 17 au 27 août.

La porte-parole du FICG 2016, Isabelle Boulay. ... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

La porte-parole du FICG 2016, Isabelle Boulay. 

Janick Marois, La Voix de l'Est

Les demi-finales occuperont les quatre premiers soirs du calendrier et seront toutes animées par le comédien Matthieu Girard.

Choisis parmi 188 candidats, les 24 demi-finalistes (dont quelques collectifs) dévoilés lundi auront alors la chance de se tailler une place à la grande finale du vendredi 26 août au Palace de Granby, en rediffusion le dimanche 28 août sur les ondes de la station de radio Rouge FM.

La porte-parole du Festival, Isabelle Boulay, y offrira une prestation, tout comme la finaliste 2015 Joanie Roussel et le groupe français Nord.

Aux demi-finalistes, lundi, Isabelle Boulay a rappelé qu'ils étaient à Granby pour «exister, vibrer et créer ce qui n'existe pas encore». «Prenez votre place, manifestez votre singularité. Vous êtes les ouvriers de la chanson francophone de demain», leur a-t-elle lancé, avant de citer Jacques Brel. «C'est en chantant qu'on devient chanteron!»

Le patron du FICG, Pierre Fortier a pour sa part laissé entendre que la cuvée 2016 était «très solide». «L'an passé, on nous disait que c'était la meilleure édition depuis 2009. La qualité ne sera pas moindre cette année.»

Comme en 2015, plus de 140 000$ en bourses seront partagés parmi les lauréats du Festival.

Dédé Fortin et compagnie

Petit conseil aux festivaliers: pour ne rien manquer, mieux vaudra suivre l'horaire à la lettre. Car des spectacles, il y en aura partout et en quantité. À commencer par les trois grands spectacles gratuits qui se tiendront au parc Daniel-Johnson. Le jeudi 25 août, le duo Blé réchauffera la foule avant le spectacle 30 succès - 16 voix qui regroupera des chanteurs de la trempe de Michel Rivard, Isabelle Boulay, Mario Pelchat, Les Soeurs Boulay, King Melrose et Wilfred LeBouthillier... entre autres.

Le lendemain, le groupe Mordicus et la chanteuse Marjo prendront la scène d'assaut, tandis que la soirée de clôture du festival, le 27 août, fera place à Zébulon, suivi de La Messe à Dédé Fortin. Pour ce spectacle hommage à l'auteur-compositeur-interprète - qui a participé au Festival il y a 25 ans -, Isabelle Boulay montera encore sur scène, cette fois avec Loco Locass, Marc Déry, Korias, Antoine Gratton, Salomé Leclerc, Mara Tremblay, Coco Méliès et plusieurs autres pour interpréter 19 chansons de Dédé.

Cette grand-messe musicale culminera par un feu d'artifice au-dessus du lac Boivin.

Pierre Fortier se plaît à dire que 44 720 «vraies»... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 3.0

Agrandir

Pierre Fortier se plaît à dire que 44 720 «vraies» personnes se sont pointées aux différents rendez-vous du Festival l'an dernier, et que le nombre de 50 000 est un objectif réalisable pour 2016.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Au-delà du concours

Le Festival de la chanson, c'est aussi le 3e Petit Festival pour les 6 à 13 ans - qui sera présenté à l'église St. George les 19 et 20 août.

Les ados de 14 à 17 ans auront également leur mot à dire à travers le concept Jamais trop tôt, le 24 août au Palace. Ce soir-là, les spectateurs pourront entendre les 24 meilleurs textes écrits par des élèves canadiens, mis en musique par d'anciens demi-finalistes du FICG et interprétés par 24 jeunes voix sélectionnées à travers le pays.

Quant aux populaires Vitrines musicales, mettant en lumière des artistes d'ici, de la France et de la Belgique, on pourra y assister du 24 au 27 août à l'église Unie.

Pour prolonger le plaisir, le Pub du Village, le café Zone Anonyme, la cantine Ben la Bedaine, et le Centre culturel St-John de Bromont présenteront des spectacles de fin de soirée, dans le cadre de la série La nuit est jeune.

Pierre Fortier se plaît à dire que 44 720 «vraies» personnes se sont pointées aux différents rendez-vous du Festival l'an dernier, et que le nombre de 50 000 est un objectif réalisable pour 2016.

Festival techno

Totalement dans l'air du temps, le Festival de la chanson est bien sûr présent sur tous les réseaux sociaux, mais il vient aussi d'apparaître sur Snapchat.

Ceux qui souhaitent tenir le compte de toutes les activités prévues durant ces onze jours pourront aussi consulter le site Web du Festival ou encore télécharger la nouvelle application mobile FICG disponible sur iOS ou Androïd.

Vanessa Borduas: «Granby, c'est une expérience.» ... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 5.0

Agrandir

Vanessa Borduas: «Granby, c'est une expérience.» 

Janick Marois, La Voix de l'Est

Une Granbyenne en vedette

Parmi les 24 demi-finalistes en lice, on retrouve cette année la Granbyenne Vanessa Borduas, qui se sentait parfaitement à sa place parmi la faune bigarrée de jeunes artistes qu'elle rencontrait pour la première fois, lundi. «Ce concours, je ne l'aborde pas comme une rivalité. Granby, c'est une expérience. Et le fait d'être dans ma ville n'est pas un stress, c'est plutôt une fierté!»

Il s'agira d'une deuxième présence au Festival pour Vanessa. «En 2012, je sortais de l'École nationale de la chanson. Cette année, je me sentais plus prête. Quatre ans plus tard, j'ai un meilleur bagage en tant qu'auteure-compositrice-interprète. J'ai aussi connu d'autres facettes du métier et j'ai trouvé mon style, ma couleur...»

Avec sa musique teintée de pop-rock-folk, Vanessa Borduas montrera de quel bois elle se chauffe le 18 août. Sur scène, elle interprétera trois de ses compositions. «Une chanson de mon album et deux nouvelles pièces.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer