LHSAM: huit ou... 12 clubs en 2016-2017?

Le président de la LHSAM, Alain Beauchamp, a... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président de la LHSAM, Alain Beauchamp, a récemment accepté un nouveau contrat de deux ans.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ligue de hockey senior de la Mauricie a terminé la dernière saison avec 10 équipes. Depuis, les gouverneurs ont jeté dehors le Turmel de Lac-Mégantic. Quand on lui pose la question, le président Alain Beauchamp estime qu'il devrait y avoir «entre huit et 12 clubs» en 2016-2017.

La différence est énorme, on en conviendra, entre huit et 12 équipes. Mais ça brasse présentement dans la jamais tranquille LHSAM et à peu près tout est possible en prévision de la prochaine saison.

Ce qu'on sait, c'est que le retour du Bellemare à Louiseville et surtout celui du Groupe Lafrenière Tracteurs à Sainte-Anne-de-la-Pérade sont loin d'être assurés. Et que, selon ce qu'a révélé Beauchamp en entrevue à La Voix de l'Est, le circuit a quatre demandes «sérieuses» sur la table de groupes désireux d'amener du hockey senior dans leur coin de pays.

Le président a confirmé que Saint-Jérôme et Québec veulent du hockey senior. Il n'a toutefois pas voulu en dire plus au sujet des deux autres endroits, bien que des informations circulent à l'effet que la Beauce (probablement Sainte-Marie) soit aussi intéressée à joindre les rangs de la LHSAM.

«Nous venons de connaître une excellente saison et ce n'est pas étonnant de voir que ça se bouscule pour venir jouer chez nous, souligne Beauchamp. En même temps, il faut prendre le temps d'analyser comme il faut toutes les demandes, question d'être certain de faire les bons choix.»

La LHSAM a des équipes en Mauricie (Cap-de-la-Madeleine, Louiseville et Sainte-Anne-de-la-Pérade), dans les Cantons-de-l'Est (Waterloo et Windsor), dans le Centre-du-Québec (Saint-Cyrille et Saint-Léonard-d'Aston), dans Lanaudière (Joliette) et dans la région de Québec (Donnacona). Et si Saint-Jérôme s'ajoute - Bill Hattem, des Panthères de la Ligue junior du Québec, est derrière le projet -, ça en fera une dans les Laurentides. Mais Beauchamp ne veut rien entendre de changer le nom de son circuit pour, par exemple, la Ligue senior du Québec.

«La Ligue de hockey junior majeur du Québec a des équipes dans les Maritimes et elle en a même eu une aux États-Unis et c'est demeuré la Ligue du Québec. Demeurons modestes, n'essayons pas d'avoir l'air plus gros que nous le sommes...»

Beauchamp a récemment accepté un nouveau contrat de deux ans à titre de président du circuit. En coulisse, plusieurs ont cru qu'il partirait à la suite de l'expulsion du Turmel, puisqu'il était en désaccord avec ses gouverneurs.

«Expulser le Turmel n'était pas ma décision, c'est vrai. Mais les gouverneurs sont mes patrons et je me dois d'être solidaire.»

Il n'y a plus de hockey senior à Lac-Mégantic parce que les gens du Turmel, essentiellement, ne sont pas friands des bagarres. Les gouverneurs ont parlé de l'éloignement de Lac-Mégantic pour expliquer leur décision, mais ce n'était certes pas la principale raison de leur décision de mettre à la porte le Turmel.

Les gouverneurs de la LHSAM vont se réunir dans une dizaine de jours afin de voir qui jouera dans leur circuit la saison prochaine. L'assemblée générale annuelle, elle, aura lieu à la fin juin.

«Ça brasse, mais nous ne sommes qu'à la fin mai. La première mise en jeu de la saison est encore loin, nous avons le temps de bien faire les choses», termine Alain Beauchamp.

Deschamps reviendra

Chez les Maroons, il est maintenant confirmé que Michel Deschamps reviendra à titre de directeur général et d'entraîneur. Deschamps est même déjà à l'ouvrage.

Il négocie notamment avec le Groupe Lafrenière Tracteurs, qui est prêt à lui échanger le dur David Godbout, de Sainte-Cécile-de-Milton, qui souhaite ardemment revenir jouer au hockey dans la région.

Deschamps s'attend par ailleurs à perdre quelques joueurs à la retraite. Il n'a pas voulu donner de noms, mais on peut croire qu'Olivier Laliberté, Kevin Asselin et Alex Côté songent à accrocher leurs patins.

«J'ai des plans précis pour remplacer chaque joueur qui voudra passer à autre chose, lance Deschamps. Mais je ne m'attends pas à avoir de nouvelles d'aucun des gars qui pourraient opter pour la retraite avant la fin juillet ou même le début août.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer