Pleins feux sur le cinéma au Cégep de Granby

Des finissants du profil cinéma lors du tournage... (fournie)

Agrandir

Des finissants du profil cinéma lors du tournage du court métrage De l'autre côté.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Parce que le travail des étudiants en cinéma du Cégep de Granby mérite d'être vu, l'établissement convie la population à son Festival Pleins feux sur le cinéma, ce mardi 17 mai. Non seulement le public pourra visionner une flopée de courts métrages, mais il pourra aussi aller à la rencontre du cinéaste Louis Bélanger et du monteur Claude Palardy.

Le cinéaste Louis Bélanger, à qui on doit... (archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le cinéaste Louis Bélanger, à qui on doit notamment Gaz Bar Blues et Les Mauvaises Herbes, sera de la rencontre. 

archives La Presse

La tradition de Pleins feux sur les courts métrages produits par des cégépiens en fin de session existait déjà depuis quelques années, quand l'enseignant en cinéma Marco Bédard a eu l'idée, l'an dernier, de l'élargir un tantinet.

«Je voulais établir un pont entre les anciens étudiants, les étudiants actuels et même les élèves du secondaire. Je me suis dit qu'on pourrait faire quelque chose de plus officiel, en donnant une vitrine à tout ce monde-là, à travers un festival d'un jour, explique-t-il. Le but, c'était de créer un "oumf", de montrer qu'à Granby, il se passe quelque chose. On a une petite pépinière de cinéastes ici!»

Les cinéphiles auront donc l'embarras du choix entre la dizaine de courts métrages - des documentaires et des oeuvres de fiction - produits par les étudiants en cinéma, des réalisations de jeunes des écoles secondaires Haute-Ville et Collège Mont-Sacré-Coeur, ainsi que quelques oeuvres tournées par d'anciens finissants de Granby.

«Le profil cinéma existe depuis presque dix ans et on commence à voir les fruits de leur passage chez nous. Certains ont présenté des courts métrages à Cannes, d'autres dans des festivals internationaux à Montréal, Toronto ou New York», ajoute Marco Bédard.

Les productions des collégiens seront évaluées par un jury. Un documentaire et deux oeuvres de fiction seront alors retenus pour représenter le Cégep de Granby à l'Intercollégial du cinéma 2016. «Il n'y a pas de thème imposé. On peut voir de tout. Et je peux vous dire qu'il s'agit d'une très bonne cuvée!», assure l'enseignant, en vantant ses protégés.

Les cinéastes du secondaire, eux, verront leur travail jugé... par des finissants du profil cinéma. «Ç'a été fort plaisant de les voir discuter et débattre de façon sérieuse sur le fond et la forme des courts métrages qui leur étaient soumis», constate M. Bédard. Les deux meilleures créations se partageront une bourse de 150 $.

Classe de maître

Présentée en après-midi au Théâtre de poche du Cégep, contenant à peine 80 places, la classe de maître risque d'attirer bien des amateurs. Sur place, Marco Bédard fera le tour de la carrière du cinéaste Louis Bélanger (Gaz Bar Blues, Route 132, Post Mortem, Les Mauvaises Herbes) et du monteur d'expérience Claude Palardy - un Granbyen, soit dit en passant - pour ensuite leur laisser la place pour jaser du processus de création de films. Discussions, extraits d'ouvrages, trucs du métier, réponses aux questions du public, tout sera mis en place pour percer encore plus l'univers du cinéma.

Horaire de la journée

12 h 30: Diffusion du film Route 132 de Louis Bélanger à l'auditorium Desjardins

14 h 30: Classe des maîtres au Théâtre de poche

16 h 30 à 18 h 30: Lancement du recueil de textes des finissants en lettres dans le jardin du Cégep

18 h 30: Présentation des courts métrages à l'auditorium Desjardins

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer