Moments magiques pour Kiliane et Maé Lee

Arborant fièrement des t-shirts à l'effigie de Justien... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Arborant fièrement des t-shirts à l'effigie de Justien Bieber, Maé Lee et Kiliane Rufiange entourent la professeure de danse Geneviève Gallant.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Deux jours après leur grand moment sur scène, les jeunes Granbyennes qui ont dansé avec Justin Bieber portent toujours un t-shirt à l'effigie de la star. C'est dans les locaux du studio Tendanse que Kiliane et Maé Lee Rufiange nous ont raconté leur expérience, la chance d'une vie.

Les deux jeunes filles en spectacle au Canadian... (Fournie) - image 1.0

Agrandir

Les deux jeunes filles en spectacle au Canadian Tire Centre 

Fournie

«C'était vraiment excitant!» lance la cadette. Maé Lee, 10 ans, et sa soeur Kiliane, 12 ans, ont remporté un concours qui leur a permis de danser aux côtés de la sensation pop vendredi, à Ottawa.

«Fallait que tu saches danser pour remporter», raconte leur professeur Geneviève Gallant. Le directeur artistique de la tournée Purpose figurant parmi ses chorégraphes préférés, elle a pris la chance d'inscrire quelques-unes de ses élèves, dont les deux soeurs. À deux heures du matin, les vidéos étaient envoyées. «Elles ont été sélectionnées individuellement, le jury ne savait même pas qu'elles étaient soeurs!», raconte-t-elle.

Le gène de la «bougeotte» semble effectivement courir dans la famille Rufiange: tout le monde danse. L'aînée de 15 ans, Coralie, accompagnait ses parents Anaïck et Donald au Canadian Tire Centre, où avait lieu le concert. D'autres membres de l'école Tendanse ont également assisté au spectacle et aux trois répétitions qui ont précédé.

«On n'était pas vraiment stressées» avouent de concert les blondinettes. Il faut dire qu'avec les nombreuses compétitions auxquelles elles participent régulièrement, Maé Lee et Kiliane sont habituées à performer devant de grandes foules. C'est sans compter le niveau de difficulté de la chorégraphie qu'elles devaient apprendre. «On a fait des choses plus dures que ça», laisse tomber Kiliane. Leur professeur le confirme, les filles sont habituées de danser plus de dix heures par semaine. «On s'entraîne au niveau des Olympiques», dit Geneviève Gallant, qui expose des dizaines de trophées à l'entrée du studio Tendanse. Si elle ne s'étonne pas que ses élèves se soient senties davantage à l'aise que nerveuses, elle est aussi consciente de la chance qu'elles ont eue. «C'est un moment magique qu'elles viennent de vivre», se réjouit-elle.

Captivée par les danseurs

Toujours sur son nuage, Kiliane ne se rappelle plus comment au juste elle s'est sentie lorsque la vedette l'a enlacée à la fin du numéro. «J'étais surtout contente de ma performance», dit-elle. Bien des jeunes filles auraient voulu avoir droit à ce long câlin. Mais Kiliane, elle, était là pour danser. «Tout le monde regardait Justin pendant le spectacle. Mais pas elle», témoigne son père qui guettait sa réaction en cachette. «Elle regardait les danseurs!» a-t-il remarqué, ravi. Analyser les mouvements des danseurs professionnels semble être un bon réflexe, puisque Kiliane a bien l'intention de faire de la danse hip-hop son futur métier.

Prochaine star à impressionner?

«Beyoncé!», espère-t-elle.

Au départ, quatre danseuses devaient accompagner Justin Bieber sur scène. Maé Lee et Kiliane ont finalement été les seules à figurer aux côtés de la vedette le temps du dernier refrain de la chanson Children, qui figure sur le dernier opus du chanteur canadien. L'album a d'ailleurs grimpé en flèche dans l'échelle de leurs préférences musicales. «Je ne connaissais pas toutes les chansons, mais maintenant oui!», dit Kiliane.

Geneviève Gallant avoue être plus «groupie» que ses protégées. Mais le soir du spectacle, c'est surtout la fierté qui l'habitait. «Elles ont fait ça comme des championnes! Mon coeur d'enfant pleurait de joie de les voir réaliser ça, surtout à cet âge-là. C'est incroyable!» dit-elle, laissant l'émotion de la soirée remonter.

Aussi présente au concert, Sarinah Bédard de Tendanse raconte leur arrivée jusqu'à l'arrière de la scène. «C'est fou, on marchait avec les filles et il y avait des fans derrière la barrière qui savaient qui elles étaient. Ils les saluaient avant même qu'elles aient commencé à danser!» L'équipe organisatrice du concours avait en effet publié les photos de Maé Lee et Kiliane sur son compte Instagram pour annoncer qu'elles étaient les grandes gagnantes.

En plus de ces fans qui ont reconnu Maé Lee et Kiliane, tous les spectateurs présents ce soir-là connaissent maintenant leurs noms. À la fin de la performance, Justin Bieber a en effet demandé aux deux filles de se nommer au micro sous un tonnerre d'applaudissements. Lundi, les soeurs Rufiange auront de quoi conter à leurs camarades de classe...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer