36e rendez-vous des Peintres unis de Waterloo

À la fin de l'exposition, le président des... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

À la fin de l'exposition, le président des Peintres unis de Waterloo, André Côté, fera don de cette oeuvre.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Certaines traditions sont solidement ancrées dans la vie des Waterlois. Visiter l'exposition annuelle des Peintres unis de Waterloo en est une qui dure depuis 36 ans.

L'événement se déroulera cette année les 6, 7 et 8 mai, dans la salle de spectacle de la Maison de la culture, comme le veut la coutume depuis un bon moment. Durant ce week-end, entre 500 et 600 personnes sont attendues.

Acrylique, aquarelle, huile, pastel, portrait, paysage, illustration... Environ 200 toiles de tous formats et de tous styles seront accrochées pour l'occasion. Les amateurs retrouveront, ou découvriront, les oeuvres des artistes Laurianne Bernier, Carmen Caron, André Côté, Denise DeVeault, Michel Duclos, Diane Fontaine, Mona Gauthier, Cécile Hamel, Frank Lach, Lucie Laramée, Normand Lauzier, Gracia Mercier, Josée Paquette, Paule Pintal, France Pelletier, Martine Perras, Jessica Ruel, Judith Tremblay et Agathe Viranyi.

Lors du vernissage - qui se tiendra le vendredi à 20 h -, un bref hommage sera par ailleurs rendu à Pierrette Lamoureux, une des membres des Peintres unis, décédée récemment.

Non seulement l'exposition permet aux peintres amateurs de la région de sortir de leur atelier pour se faire voir, elle leur apporte également de l'eau au moulin. «On peut vendre entre 20 et 40 toiles chaque année. C'est une belle vitrine pour nos membres, qui doivent présenter de nouvelles toiles chaque fois», estime André Côté, le président du regroupement qui compte des membres de Magog à Granby.

«De plus en plus de gens peignent. Chacun a son créneau, mais il faut être capable de bien se vendre. Cet événement, tout comme le symposium d'été, le permet», fait-il remarquer.

Si aucun thème particulier n'est imposé aux artistes pour cette exposition, ce dernier se plaît à l'intituler La belle histoire en référence à ces trois décennies de longévité.

Nouveauté cette année: la relève sera intégrée à l'événement à travers une exposition de dessins et de peintures créés par des élèves de l'école primaire St-Bernardin, lors de cours offerts par la Fondation Sibylla Hesse et des membres des Peintres unis.

Au terme de la fin de semaine, une personne parmi les visiteurs ne repartira pas les mains vides; André Côté offrira par tirage au sort une de ses oeuvres, Je connais les bateaux. L'arrivée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer