Le comédien Garry Shandling meurt à 66 ans

En 1992, Garry Shandling réalise son chef-d'oeuvre, «The... (Archives Associated Press)

Agrandir

En 1992, Garry Shandling réalise son chef-d'oeuvre, «The Larry Sanders Show», où il interprétait le rôle d'un animateur de «talk-show» de fin de soirée égocentrique et maniaque.

Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anthony McCartney
Associated Press
Los Angeles

Garry Shandling, qui a probablement inventé aux États-Unis la comédie de situation «à la documenteur sur un alter ego», avec «The Larry Sanders Show», est décédé jeudi à l'âge de 66 ans.

La police de Los Angeles avait été appelée chez lui, jeudi, pour une «urgence médicale», non précisée, et le comédien a ensuite été transporté à l'hôpital, où on a constaté son décès, a indiqué l'agent Tony Im. La cause du décès n'a pas été précisée et la police mènera une enquête.

Né à Chicago, Garry Shandling avait d'abord amorcé une carrière dans la publicité avant de se lancer rapidement dans l'écriture et le monologue comique à l'américaine («stand-up»).

Durant les années 1980, il commence à expérimenter la comédie télévisée dans sa première série, «It's Garry Shandling's Show», sur la chaîne Showtime.

«Distanciation»

L'émission avait été remarquée à cause du recours à la «distanciation», un procédé inusité à la télévision - les acteurs s'adressant parfois aux téléspectateurs, brisant le tabou du «quatrième mur», comme le fait aujourd'hui Frank Underwood dans «House of Cards». En plus d'y jouer le rôle-titre, le comédien était aussi scénariste et producteur de sa série «It's Garry Shandling's Show».

En 1992, Garry Shandling réalise son chef-d'oeuvre dans le genre, «The Larry Sanders Show», où il interprétait le rôle d'un animateur de «talk-show» de fin de soirée égocentrique et maniaque, que l'on suivait devant les caméras, dans les coulisses et à la ville. L'émission, qui a remporté plusieurs prix Emmy, mettait aussi en vedette Rip Torn et Jeffrey Tambor («Transparent»).

Garry Shandling avait aussi coécrit le scénario du film «De quelle planète viens-tu?» (2000), de Mike Nichols, dans lequel il tenait la vedette aux côtés d'Annette Bening et de John Goodman, Greg Kinnear et Ben Kingsley.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer