Ma Première place des arts: une chance en or

Gertrude Létourneau montera sur la scène de la... (Fournie)

Agrandir

Gertrude Létourneau montera sur la scène de la salle Claude-Léveillé de la Place des arts ce lundi, 7 mars.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Gertrude Létourneau vivra lundi soir, un beau moment personnel et professionnel. Inscrite - et retenue - au concours Ma Première Place des Arts, la dame originaire de Saint-Césaire aura l'occasion de faire entendre sa voix au Québec.

Pour cette flûtiste de formation et de carrière, qui réside à Ottawa depuis de nombreuses années, il s'agit là d'une chance qu'elle souhaite saisir à bras-le-corps. «Je me suis inscrite pour le défi et pour faire de belles rencontres avec des gens et des chansons», dit-elle.

Car oui, elle est musicienne, mais elle a aussi découvert en chemin le plaisir de chanter. Elle décrit d'ailleurs sa démarche ainsi: «La musique me guide sur le chemin des nouveaux rendez-vous. J'y rencontre de belles chansons qui me touchent et me bouleversent. Leur histoire me rapproche de mon histoire. Chanter, c'est se connaître un peu plus pour aller au-delà de ses limites.»

Parcours

Le parcours de Gertrude Létourneau est impressionnant. Après avoir obtenu son diplôme collégial au Cégep de Granby, elle a fait un bac en musique à l'Université d'Ottawa et une maîtrise en interprétation à l'Université de Montréal. Elle a ensuite perfectionné son art à Toronto et à Londres, en plus d'étudier la flûte avec un maître aux États-Unis.

La dame n'en est donc pas à ses premiers pas dans le monde de la musique. En plus d'avoir joué aux quatre coins du Canada, elle compte aussi deux albums à son actif: Histoires d'amour composé de vieilles chansons françaises, et Habanera sur lequel elle joue de la flûte accompagnée du guitariste Garry Elliot.

Depuis une quinzaine d'années, Gertrude Létourneau travaille comme musicienne au Centre de santé Perley Rideau pour anciens combattants à Ottawa, où elle joue de la flûte, du piano et où elle chante. Elle présente également dans cette région de nombreux concerts à l'intention des anciens combattants et des aînés. Son répertoire va de la musique classique à la musique folklorique, tout en faisant la place belle aux chansons des années 30 à 50.

«Jouer derrière un lutrin dans un orchestre, ça ne m'a jamais tenté», dit-elle pour expliquer son choix de carrière.

Concours établi

Ma Première Place des Arts déniche des talents depuis 22 ans. Encore cette année, au terme d'un processus de sélection, 36 concurrents - des interprètes et des auteurs-compositeurs-interprètes - ont été sélectionnés pour prendre part à l'une des 12 soirées devant public et jury, qui se tiennent depuis le 11 janvier. Lors de ces spectacles, trois artistes montent sur scène, accompagnés de musiciens, pour interpréter chacun cinq chansons. 

Lundi soir, Gertrude Létourneau optera pour un tour de chant varié avec La coureuse de grève de Philippe Garon, Tous les mêmes de Stromae, La luciole de Catherine Major, Ouvre de Pierre-Yves Lebert et Daran. La dernière pièce, Le soleil, la nuit de Jérome Minière, est imposée à tous les interprètes.

À l'issue des 12 soirées, six concurrents par catégorie participeront aux demi-finales, les 11 et 12 avril. La finale du 25 avril mettra en vedette trois finalistes par catégorie, qui se produiront à la Cinquième salle de la Place des Arts. Plusieurs prix et bourses sont associés à cette finale.

«C'est très formateur, mentionne Mme Létourneau au sujet de cette expérience. Ça m'aide dans mon travail, en me rapprochant encore plus des textes des chansons. Et puis revenir chanter au Québec devant des gens qui ne me connaissent pas, c'est l'fun!»

Quand on lui fait gentiment remarquer qu'il n'est jamais trop tard pour participer à Ma Première Place des arts, elle rappelle qu'il n'y a pas de limite d'âge... «Ça m'est à peine venu en tête», lance-t-elle.

On la sent enthousiaste à l'approche du grand soir. «On y va tous pour gagner, c'est sûr. Mais mon but, c'est aussi de créer de nouvelles opportunités de chanter et de jouer au Québec et ailleurs. Ça apporte une belle visibilité.»

Stressée? «Je chante devant des gens depuis 15 ans et je suis habituée de faire des concerts avec des musiciens. Mais je commence à avoir des papillons dans le ventre!»

La prestation de Gertrude Létourneau sera diffusée le 2 avril à 22 h sur la chaîne MATV.CA

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer