Remonter le temps... en skis!

D'une durée de deux heures et demie à... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

D'une durée de deux heures et demie à trois heures, la randonnée à ski permettra aux skieurs d'en apprendre davantage sur l'histoire de la région tout en profitant du décor bucolique du parc national de la Yamaska.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Cette activité est la neuvième sur onze sorties récréatives organisées par la fondation. Elle s'inscrit dans son projet «Découvrir l'histoire par le sport en Montérégie et dans les Cantons-de-l'Est».

Amateurs de plein air et d'histoire, mettez le 19 mars à votre agenda. La Fondation Québec-Labrador convie petits et grands à un voyage dans le temps sur les sentiers du parc national de la Yamaska, dans le cadre d'une randonnée en ski de fond à teneur historique.

Le canot, la randonnée à cheval, le curling et la raquette ont entre autres été à l'honneur lors de ces rencontres mensuelles.

«C'est une formule qui plaît à beaucoup de gens, indique le coordonnateur du projet, François Guillet. L'histoire, ça peut être ennuyeux pour certains si on l'apprend uniquement dans des livres. Notre projet permet de se rendre directement sur place. Ça stimule les gens et on nous dit que ce genre d'activité est très apprécié.»

Histoire de la région

D'une durée de deux heures et demie à trois heures, la randonnée bilingue permettra aux skieurs d'en apprendre davantage sur l'histoire de la région tout en profitant du décor bucolique du parc national de la Yamaska.

La colonisation, le développement des voies de communication et de transport, comme le chemin de fer, et l'essor des industries locales feront partie des sujets abordés.

«Ça sera un voyage dans le temps, souligne M. Guillet. On va parler des colons qui ont défriché les terres et qui ont bâti les premiers moulins sur les berges de la rivière Yamaska. On va aussi parler de l'époque de l'industrialisation, avec les grandes entreprises comme l'Impercial Tobbaco.»

On apprendra également l'origine toponymique de plusieurs lieux de la région, tels Granby, Waterloo, Bromont et Yamaska. L'activité comprendra également un volet environnemental, où la faune et de la flore du parc national de la Yamaska ainsi que des problèmes de pollution qui affectent la rivière Yamaska, seront abordés.

L'activité devrait avoir lieu à moins que des conditions météorologiques extrêmes en empêchent la tenue. «Même s'il n'y a plus de neige, on pourra faire la randonnée à pied plutôt qu'en skis», note M. Guillet.

Les intéressés doivent s'inscrire d'ici le 17 mars prochain en contactant M. Guillet par téléphone au (514) 395-6020, poste 223, ou par courriel à fguillet@qlf.org. Le point de rencontre est fixé à 13 h, au Centre de services et d'accueil des visiteurs, Le Maxime.

Si l'accès au parc national est couvert par la Fondation Québec-Labrador, les participants doivent par contre apporter leurs propres skis ou en louer avant de se présenter sur place.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer