L'Harmonie des saisons aux Prix Juno

Mélisande Corriveau et Eric Milnes, le couple à... (photo pierre-étienne bergeron)

Agrandir

Mélisande Corriveau et Eric Milnes, le couple à l'origine de l'Harmonie des saisons.

photo pierre-étienne bergeron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Si vous regardez le gala télévisé des Prix Juno, le 3 avril prochain, vous entendrez défiler des noms aussi connus que Bryan Adams, The Weeknd, Shawn Mendes, Justin Bieber, Meghan Trainor... et l'Harmonie des saisons! Son disque Las Ciudades de Oro est en nomination dans la catégorie Album classique de l'année: musique vocale ou chorale.

«On est très contents. Les musiciens qui ont joué sur l'album sont très connus dans le milieu musical, mais le groupe, lui, n'est pas connu. C'est super d'avoir l'attention du Canada braquée sur nous», se réjouit la musicienne granbyenne Mélisande Corriveau, qui est directrice artistique de l'Harmonie des saisons, en compagnie d'Eric Milnes à la direction musicale.

Lancé en novembre dernier sous l'étiquette Atma Classique, cet album est le premier de l'Harmonie des saisons, fondée chez nous en 2010.

On peut y entendre 12 pièces datant de l'époque de l'Amérique latine coloniale et jouées sur des instruments anciens. Las Ciudades de Oro est interprété par 14 artistes locaux et internationaux: deux sopranos, quatre ténors et le petit orchestre baroque.

«C'est un répertoire tellement particulier. On l'a fait plusieurs fois en tournée avant de l'enregistrer. C'est ce qui explique la qualité de cet album», fait remarquer Mélisande, qui a appris cette nomination aux Juno il y a quelques semaines.

La multi-instrumentiste explique que la compagnie Atma avait annoncé, dès la fin du montage du disque, qu'elle comptait le présenter dans diverses compétitions. Dans le cas des Prix Juno, l'initiative a été fructueuse.

«C'est une reconnaissance du milieu sur la qualité de notre travail. On nous dit: vous êtes parmi les meilleurs. C'est une belle fleur que l'industrie nous fait», estime celle qui passe beaucoup de temps en Europe par les temps qui courent.

Dans sa catégorie, l'Harmonie des saisons est en lice contre les albums Vivaldi: Sacred Music, Vol. 4 de Claire de Sévigné, Maria Soulis et l'Aradia Ensemble, Sacred Reflections of Canada- A Canadian Mass du Canadian Chamber Choir, Peter-Anthony Togni: Responsio de Jeff Reilly avec Andrea Ludwig, Charles Daniels, John Potter et Suzie Leblanc, de même que le disque Chansons Perpétuelles de la contralto Marie-Nicole Lemieux.

Avec humilité, Mélisande Corriveau avoue qu'elle serait étonnée que l'Harmonie des saisons remporte la convoitée statuette. «Honnêtement, c'est Marie-Nicole Lemieux qui devrait gagner, à titre d'appréciation pour sa carrière internationale», mentionne-t-elle, en ne sachant pas encore si elle pourra se déplacer à Calgary pour la tenue du gala, le 3 avril.

Disque du mois de mars

Par ailleurs, parce qu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, l'Harmonie des saisons vient d'apprendre que Las Ciudades de Oro sera désigné disque du mois de mars de la prestigieuse revue allemande Toccata. Cette publication spécialisée en musique classique a une portée internationale.

Et à travers ce tourbillon artistique, Mélisande Corriveau propose également Pardessus de viole, son 40e enregistrement en carrière et son tout premier album solo.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer