• La Voix de l'Est > 
  • Arts 
  • > Josée Boudreault en conférence à Granby: un gros party de filles 

Josée Boudreault en conférence à Granby: un gros party de filles

«Je dis aux femmes: ''Danse ta vie''. Il... (photo studio iv.ca)

Agrandir

«Je dis aux femmes: ''Danse ta vie''. Il faut arrêter de penser qu'on dérange. Il faut prendre sa place et sa lumière», estime Josée Boudreault.

photo studio iv.ca

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Pour Josée Boudreault, la vie est «un paquet de poignées de porte» qui ne demandent qu'à être tournées. Elle-même a prêché par l'exemple, en décidant qu'après 24 ans de radio et de télé, il était temps de se redessiner. En misant sur ses forces - son sens de la répartie, son gros bon sens et son humour, notamment -, la pétillante quadragénaire s'est mise à écrire, puis à parler aux femmes. En leur suggérant d'être leur meilleure amie avant tout.

«Sois ta meilleure amie» est d'ailleurs le titre de la conférence qu'elle offrira ce jeudi à Granby. Une soirée qu'elle compare à un gros party de filles. Sans vous révéler le contenu de son propos, on peut tout de suite vous dire que Josée Boudreault ira de quelques suggestions de base à ses congénères. Comme apprendre à accepter les compliments et cesser de se comparer aux autres... «Je leur dis aussi d'arrêter de parler de leurs défauts, car personne ne les remarque! Je leur conseille également d'avertir leur entourage de ne jamais leur dire qu'elles ont l'air fatiguées. Personne n'a envie de se faire dire ça!»

Son regard, rempli d'humour, se veut positif et bienveillant. «On peut être tout ce qu'on veut, mais on n'a pas besoin d'être parfaites», laisse-t-elle entendre.

Mais on ne fait pas que rire dans une conférence de Josée Boudreault. L'émotion est aussi au rendez-vous, dit-elle, car ce qu'elle a à dire peut ramener certaines douleurs. «Il faut se rappeler nos peines, si on veut profiter des moments de bonheur.»

Question de feeling

Elle se défend bien, cependant, de faire de la psychopop ou de la relation d'aide. Ce qu'elle transmet, c'est la somme de ses expériences de fille, de conjointe, de maman de trois filles et d'amie. «Non, je n'ai pas de formation. Je vais au feeling. Une amie, ça fait ça aussi, non? Je n'ai pas la prétention de changer les gens. Je le fais en étant le plus intègre possible. Je leur dis de s'écouter. Je suis une femme ordinaire; je suis zéro gourou!», lance l'auteure de Sois ta meilleure amie et Sois ta meilleure amie encore plus.

Devant le succès remporté par ses livres et ses conférences, faut-il en déduire que les femmes sont profondément mal dans leur peau? «Elles sont bien mieux dans leur peau qu'elles peuvent le penser. Je n'ai pas un public de personnes carencées!», assure-t-elle au sujet de celles qui la lisent et qui l'écoutent.

Ceci dit, oui, les femmes peinent à être leur meilleure amie. «Je pense que les femmes se sont beaucoup oubliées, en voulant, par exemple, être de bonnes mères avant tout. Et qu'elles portent beaucoup les problèmes des autres sur leurs épaules. Il faut lâcher prise», constate-t-elle.

«Pour moi, la vie, c'est une tarte qu'on peut diviser en plusieurs parties. Elle offre plein de possibilités. Je dis aux femmes: ''Danse ta vie''. Il faut arrêter de penser qu'on dérange. Il faut prendre sa place et sa lumière.»

Josée Boudreault ne le cache pas: elle a le bonheur facile et la vie ne l'a pas beaucoup éprouvée. «J'ai mes vulnérabilités et mes doutes, moi aussi, mais je suis quelqu'un de positif.»

Cette attitude semble l'avoir bien servie. Elle fait maintenant ce qu'elle aime, c'est-à-dire encore un peu de radio et de télévision, et beaucoup de conférences. Quant au troisième livre, son titre est déjà choisi, mais elle préfère attendre un moment avant de le publier. «Ça viendra en temps et lieu.»

Ce qui pourrait venir plus rapidement, c'est son projet de s'entourer d'autres conférencières inspirantes pour transformer son concept solo en un véritable happening entre femmes.

Normal pour une fille qui croit dur comme fer à la solidarité féminine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer