L'industrie du film décidera du sort des Prix Claude-Jutra

Une biographie mise en vente mardi inclut quatre... (Paul Chiasson, La Presse Canadienne)

Agrandir

Une biographie mise en vente mardi inclut quatre pages de témoignages d'«amis proches» de Claude Jutra, qui allèguent qu'il aurait couché avec de jeunes garçons.

Paul Chiasson, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Téléfilm Canada affirme qu'elle laissera l'industrie du film québécois décider quoi faire au sujet des prix cinématographiques qui portent le nom du cinéaste Claude Jutra, qui, selon une récente biographie, aurait eu des relations sexuelles avec de jeunes garçons.

Québec Cinéma a pour sa part formé un comité pour déterminer si sa cérémonie de remise de prix devrait conserver le nom du réalisateur québécois.

Une biographie de l'homme mise en vente mardi inclut quatre pages de témoignages d'«amis proches» du défunt réalisateur, qui allèguent qu'il aurait couché avec de jeunes garçons. En soirée, l'éditeur du livre, Boréal, a publié un communiqué se portant à la défense de l'auteur et de son sujet. «L'auteur aborde ces questions sans sensationnalisme, les remplaçant toujours dans le contexte du travail d'un des plus grands créateurs qu'ait connus le Québec», écrit-on.

Boréal s'étonne également de l'ampleur de la controverse, se demandant «s'intéresse-t-on au cinéaste ou veut-on lui faire un procès».

Téléfilm Canada commandite le prix Claude-Jutra, remis par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Le trophée célèbre le travail exceptionnel d'un réalisateur ayant signé un premier long métrage.

Ce prix est différent de ceux remis lors de la cérémonie québécoise des Jutra.

Avares de commentaires

Le porte-parole de l'organisme, Douglas Chow, a dit mardi que Téléfilm Canada n'avait aucun commentaire à formuler au sujet de ces allégations contre Claude Jutra et a affirmé qu'il attendrait de voir ce que Québec Cinéma ferait.

Jamie M. Dagg a remporté le prix Claude-Jutra 2016 pour son long métrage, «River».

Catherine Simmonds, une porte-parole de la compagnie qui a distribué le film de Jamie Dagg, a dit que le réalisateur ne commenterait pas non plus.

Claude Jutra, un acteur, écrivain et réalisateur, s'est suicidé en 1986 et était considéré tellement important dans l'histoire cinématographique du Québec que la province a nommé sa soirée de remise de prix de cinéma - et ses trophées - en son honneur il y a près de 20 ans.

La ministre québécoise de la culture, Hélène David, se dit heureuse de la décision de Québec Cinéma d'avoir formé un comité et d'être en réflexion à ce sujet.

«Québec Cinéma prend la chose très au sérieux», a-t-elle déclaré mardi.

Elle souhaite le laisser faire son travail et n'a pas voulu faire plus de commentaires, soulignant qu'il s'agissait d'allégations «sérieuses, troublantes et graves», mais insistant sur le fait qu'il s'agissait encore, à ce stade, d'allégations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer