Del Castillo est prête à parler concernant «El Chapo»

Kate del Castillo est officiellement considérée comme un... (Archives Associated Press)

Agrandir

Kate del Castillo est officiellement considérée comme un témoin et n'a été accusée d'aucun crime.

Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Los Angeles

Un avocat représentant l'actrice Kate del Castillo a affirmé, jeudi, que sa cliente était prête à discuter avec les autorités mexicaines au sujet de sa relation avec le baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman et qu'elle s'était sentie «trahie» par Sean Penn, qui a écrit un long article sur sa propre rencontre avec le narcotrafiquant après que Mme del Castillo eut présenté les deux hommes l'un à l'autre.

Me Harland Braun, l'avocat de l'actrice aux États-Unis, a fait cette déclaration à la suite d'un mandat lancé par les procureurs du pays natal de sa cliente. Ceux-ci demandent à ce que Kate del Castillo soit retrouvée et placée en détention afin d'être interrogée dans le cadre d'une enquête sur une possible affaire de blanchiment d'argent impliquant Guzman et l'entreprise de production de tequila de Kate del Castillo.

Mme del Castillo est officiellement considérée comme un témoin et n'a été accusée d'aucun crime.

La rencontre clandestine s'est déroulée en octobre dernier alors que l'actrice songeait à faire un film sur «El Chapo». L'entrevue réalisée par M. Penn avec le criminel mexicain a été publiée dans le magazine «Rolling Stone» le 9 janvier, un jour après que le narcotrafiquant eut été capturé durant un raid dans la ville de Los Mochis.

Selon Me Braun, Kate del Castillo ignorait que Sean Penn avait l'intention d'écrire un papier pour «Rolling Stone» et n'a pas eu le choix de donner son aval une fois mise devant le fait accompli par l'acteur américain et Guzman, qui s'étaient préalablement entendus sur la question. Il a ajouté qu'elle s'était sentie trahie par M. Penn et les deux personnes qui l'accompagnaient.

L'avocat a soutenu que Mme del Castillo n'avait pas d'objection à parler aux autorités et qu'elle n'avait rien à cacher.

Mandat d'arrêt au Mexique

Plus tôt jeudi, deux sources avaient confié sous le couvert de l'anonymat que les procureurs avaient lancé le mandat parce que la vedette de films et de «telenovelas» ne s'était pas présentée de son plein gré devant les autorités pour fournir une déclaration comme elle en avait reçu l'ordre.

Les sources ont précisé que le mandat ne s'appliquait qu'au territoire du Mexique et que, si l'actrice était retrouvée dans le pays, elle serait détenue pour être interrogée comme témoin puis libérée.

Me Harland Braun a affirmé que Kate del Castillo, qui détient la citoyenneté américaine, était présentement à Los Angeles, où elle réside depuis déjà quelques années.

Mme del Castillo a récemment demandé une injonction qui interdirait aux autorités mexicaines de la placer en détention. Le juge chargé de l'affaire a cependant exigé davantage de détails de la part de ses avocats avant de prendre une décision.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer