Nouveaux locaux pour la bibliothèque de Bonsecours

Louise Perron, responsable de la bibliothèque de Bonsecours,... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Louise Perron, responsable de la bibliothèque de Bonsecours, était fière de faire visiter les nouveaux locaux.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Bonsecours) La petite municipalité de Bonsecours a accès à une bibliothèque locale depuis deux ans. Mais voilà que les lecteurs assidus pourront choisir leur prochain bouquin dans de nouveaux locaux plus grands et plus faciles d'accès.

La toute jeune bibliothèque, qui était installée au deuxième étage de l'hôtel de ville, a fermé ses portes en août, afin que des bénévoles préparent ses boîtes selon leurs disponibilités en vue d'un déménagement. La Ville, propriétaire de l'édifice qui abritait les bureaux de la caisse Desjardins, a récemment fait des rénovations pour transformer la place en bibliothèque.

«Dans les autres locaux, c'était plus difficile d'accès, souligne la responsable de la bibliothèque, Louise Perron. Les escaliers étaient durs à monter et c'était un handicap pour les aînés, les personnes à mobilité réduite et les parents avec une poussette. Et on n'avait pas d'espace pour les enfants.»

Cette fois, l'édifice - qui abrite encore un guichet automatique et un bureau pour la caisse - compte une rampe d'accès et un coin pour les enfants. Ces derniers peuvent fouiller dans des coffrets pour trouver un livre à feuilleter et à lire à la maison ou sur place, à la table ou sur les bancs disposés pour eux, ajoute Mme Perron, des étoiles dans les yeux. Les bénévoles ont travaillé toute la semaine pour rendre l'endroit accueillant et pour que tout soit prêt pour l'ouverture.

Les tablettes comptent environ 3000 titres, dont tout près de 1600 proviennent du Réseau BIBLIO du Québec. Tous les quatre mois, ces livres changent. Le reste vient de dons de la communauté et compose la collection locale qui, elle, ne change pas et ne fait que grossir. Par ailleurs, une section est dédiée aux livres anglophones donnés par la population.

L'inauguration officielle s'est tenue samedi, alors que plusieurs résidants, abonnés ou non, sont venus visiter les nouvelles installations. «On a quand même une très petite population, environ 600 personnes, et on a 72 abonnés. C'est quand même plus de 10% de la population. On espère, étant donné que les nouveaux locaux sont plus accessibles et visibles, augmenter les abonnements», mentionne Louise Perron. Durant le passage de La Voix de l'Est, de nouveaux abonnés se sont inscrits.

Mais ça ne s'arrête pas là. On compte aménager prochainement une section lecture pour les adultes ainsi qu'une salle d'activité, par exemple pour y tenir des soirées de Scrabble. La cuisine sera éventuellement rénovée par la municipalité. Elle pourrait devenir un lieu de cuisine collective, en partenariat avec le comité des loisirs.

La mairesse Cécile Laliberté, sans qui le projet de bibliothèque, en 2013, n'aurait jamais abouti, était visiblement fière du résultat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer