Coldplay: danser avec Guns N'Roses

Pendant que Coldplay travaillait à la naissance de son septième album, A... (Album A Head Full of Dreams)

Agrandir

Album A Head Full of Dreams

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pendant que Coldplay travaillait à la naissance de son septième album, A Head Full of Dreams, le chanteur Chris Martin a lancé un défi à Jonny Buckland: composer un riff de guitare aussi emblématique que celui qu'on peut entendre sur Sweet Child O' Mine, de Guns N'Roses. L'avenir dira si Buckland a su faire histoire, mais une chose est certaine: ce qu'il a imaginé s'est retrouvé au coeur de l'éponyme Adventure Of A Lifetime, accueilli chaleureusement par les fans et la critique.

«Il avait dit "fais-en un meilleur que Sweet Child O'Mine et j'ai rigolé", raconte Buckland au Soleil. Finalement, j'ai fait plein de riffs et les gars ont dit "oh, on aime celui-là !" C'est un cas où j'ai essayé différents trucs jusqu'à ce que ça marche !»

Pour la première fois de sa carrière, Coldplay a lancé deux albums en autant d'années. Après Ghost Stories (2014), un enregistrement personnel et introspectif fortement teinté par la séparation du leader, Chris Martin, d'avec sa compagne Gwyneth Paltrow, il semblait clair que le groupe ne partirait pas dans une longue tournée. Aussi, au terme d'une poignée de concerts, les gars ont immédiatement repris le chemin des studios. Ils en sont ressortis avec A Head Full Of Dreams, qui réunit 11 titres. 

«Ç'a certainement été l'album le plus agréable à faire, commente Buckland. Après Ghost Stories, qui était personnel, introverti, tranquille, c'était bien de retourner en studio en se sentant libre d'essayer quoi que ce soit.»

«La majorité du matériel a été écrit cette année et a été enregistré assez rapidement, poursuit Buckland. Chris vit à Los Angeles désormais, Will [Champion, le batteur] et moi, on vit à Londres, Guy [Berryman, le bassiste] en campagne anglaise, alors on doit se retrouver quelques semaines par mois pour travailler et il fallait être très concentré. Tout le monde était à son pic créatif, alors les choses sont allées rondement.»

Sur la piste de danse

Ce qui surprend d'emblée à l'écoute de A Head Full Of Dreams, c'est cette entrée pleinement assumée du quatuor britannique sur la piste de danse. Pour y arriver, le groupe a renoué avec son complice de longue date derrière la console, Rik Simpson. Les musiciens se sont aussi adjoint les services du duo de réalisateurs norvégiens Stargate, bien connu pour avoir oeuvré avec Rihanna, Katy Perry et Ne-Yo, entre autres. 

«Je crois qu'avec cet album, on s'est senti libre d'aller à peu près partout: disco, r'n'b, hip-hop, funk. On voulait faire un album aussi coloré que possible et sur lequel on pouvait danser», explique Buckland

On se souviendra que sur l'album Mylo Xyloto, en 2011, Coldplay s'était permis une incursion en terres r'n'b, le temps d'un duo avec Rihanna. Un scénario similaire a eu lieu sur Hymn For The Weekend, cette fois avec Beyoncé. C'est d'ailleurs là un autre des traits distinctifs de l'album: Coldplay a multiplié les collaborations.

«C'était une des idées dès le départ: avoir des invités et que ce soit inclusif, indique Buckland. Donc on est allé chercher les meilleurs autour du monde. Beyoncé a été adorable. Humble et géniale, autant qu'on pouvait l'espérer. On a aussi eu Merrry Clayton, qui a chanté Gimme Shelter avec les Stones, la suédoise Tove Lo...»

Diversité et positivisme

Un autre invité de marque a joint Coldplay pour ce projet: le guitariste Noel Gallagher. L'ex-Oasis et le quatuor se connaissent depuis longtemps et se sont régulièrement croisés en coulisses. Johnny Buckland va même jusqu'à dire que Gallagher fait partie des «héros» de Coldplay. Gallagher a assuré la guitare solo sur Up&Up, entre deux séances de jasette avec les membres du groupe. 

Le rockeur n'est pas connu pour avoir la langue dans sa poche et il ne craint pas de critiquer qui que ce soit dans le milieu. Maintenant qu'il a collaboré avec Coldplay, est-ce que le quatuor est immunisé face à ses critiques ?

«J'en doute ! Personne n'est à l'abri», s'esclaffe Buckland !

A Head Full Of Dreams est par ailleurs un ouvrage duquel émane une bonne dose de positivisme, même lorsqu'il s'agit de rupture. Chris Martin est allé jusqu'à inviter son ex, Gwyneth Paltrow, à chanter les harmonies sur la pièce Everglow, un choix auquel les autres gars se sont pliés, sans craindre que Paltrow ne vienne altérer la chimie du band, comme a pu le faire Yoko Ono chez les Beatles.

«Les paroles de Chris sont très personnelles et quand il arrive avec une idée comme celle-là, tu lui dis "vas-y !"», lance Jonny Buckland.

Le dernier album? Mais non !

Avant même la sortie de A Head Full Of Dreams, le mot s'est mis à circuler que ce pourrait être le dernier de Coldplay. Lors d'une entrevue, Chris Martin avait indiqué que cet enregistrement marquait la fin de quelque chose, donnant à titre comparatif la saga d'Harry Potter. Or peu après, il s'est empressé de préciser que le groupe ne se séparait pas. Et qu'il n'était pas non plus question qu'il enregistre un album solo. Vous êtes confus ? Nous aussi. On a donc demandé à Jonny Buckland de nous éclairer... 

«Lorsque vous venez tout juste de terminer un album et que vous vous faites demander quand est-ce que le prochain album sort, la dernière chose à laquelle vous songez, c'est ce que vous aller faire pour le prochain disque... Tout ce que l'on souhaite, c'est partir en tournée; on n'a pas été sur la route depuis 3 ou 4 ans. On n'a pas réfléchi à un autre album, on met toute notre attention à faire une bonne tournée, après on ira en vacances et ensuite on verra ce qui arrivera!»

Partager

À lire aussi

  • Coldplay sur la piste de danse

    Disques

    Coldplay sur la piste de danse

    Pendant que Coldplay travaillait à la naissance de son septième album, A Head Full of Dreams, le chanteur Chris Martin a lancé un défi à Jonny... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer