Kaval en cavale

En spectacle, Kaval offre du reggae jazz dansant... (photo robert corbeil)

Agrandir

En spectacle, Kaval offre du reggae jazz dansant et engagé.

photo robert corbeil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) Il fera chaud à la Maison de la culture de Waterloo le 21 novembre. Le groupe suttonnais Kaval prendra alors le contrôle de la petite salle, le temps d'un spectacle qu'il promet intime et réjouissant. Au programme: une soirée reggae ponctuée «de poésie, de théâtre et de magie».

Kaval, c'est d'abord Ève Sano-Gélinas et Nicolas Luppens, un couple uni par la musique depuis huit ans, qui s'est entouré de quatre autres mordus de rythmes dansants.

Ève écrit, compose et chante, Nicolas gratte la guitare, écrit, compose et chante aussi. À leurs côtés, Willy LeMaistre joue de la guitare, du banjo et de la trompette, Sylvie Goupil est à la clarinette, Simon Estérez à la basse et Jonathan Fortin à la batterie.

«Notre musique est festive et nos textes engagés. On parle d'amour, de société, de politique, de guerre... C'est aussi un cri du coeur pour dire de suivre notre idéal. Je dirais que c'est léger, humain et profond», résume Ève Sano-Gélinas.

Retour à la maison

Et Kaval, ça vient d'où? «On a commencé en voyage, en cavale. On a aussi appris plus tard que c'est le nom d'une flûte bulgare servant à rassembler les moutons, mais aussi les gens. On trouvait que ça nous allait bien», fait remarquer la jeune femme.

Après avoir produit son album intitulé En cavale, le groupe l'a promené un peu partout au Québec dans une série de 15 prestations.

Ce passage à Waterloo est en quelque sorte un retour à la maison.

En spectacle, Kaval reprendra les meilleures pièces de son album, les agrémentera d'autres chansons qu'il transporte dans sa besace et ajoutera même deux inédites.

«Nous revenons avec un son qui nous ressemble davantage, qui trouve ses influences dans le pop, le reggae et le jazz, sur des textes plus personnels où on ose nos couleurs et où on se permet de faire les choses avec notre coeur», résume Ève, en précisant que le groupe est surtout en processus de création par les temps qui courent.

Envie d'y aller?

Le samedi 21 novembre à 20 h à la Maison de la culture de Waterloo

Information: www.mcwaterloo.com ou 450 539-4764

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer