Choeur des Armand: dix ans et très en voix

La chorale a capella montera sur scène le... (courtoisie Francine Jobin)

Agrandir

La chorale a capella montera sur scène le 29 novembre et le 6 décembre.

courtoisie Francine Jobin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Le film français Les choristes n'a pas séduit que l'Europe, il a aussi fait des petits de ce côté-ci de l'Atlantique. En écoutant la trame sonore de ce long-métrage paru en 2004, Anita Raymond et Marie Madore sont tombées sous le charme. Complètement.

«En écoutant le CD, on a eu envie de faire la même chose avec des adultes. Ce choeur a capella, l'harmonie des voix, je trouvais ça tellement beau», relate Mme Raymond, qui est aujourd'hui présidente du Choeur des Armand et qui, à l'époque n'avait jamais chanté.

Lancée en 2006, après une année de démarches, la chorale regroupait une quinzaine de personnes; des hommes et des femmes de tous les âges, dont la moitié en était à ses premières notes et l'autre connaissait déjà la chanson.

«On cherchait un nom. Parce que le choeur avait été fondé à Saint-Armand, on a pensé l'appeler le Choeur des Armand, aussi pour le jeu de mots avec "désarmant"», explique Mme Raymond.

Depuis ce temps, le chant a capella résonne dans Brome-Missisquoi, avec à sa tête le directeur musical Yves Nadon. «Il s'est avéré qu'Yves, un de nos membres, avait une formation en musique et qu'il avait déjà dirigé un choeur d'enfants. Il a accepté le poste.»

Dix années plus tard, M. Nadon et ses choristes - dont le nombre se maintient entre 25 et 30 - offrent deux concerts publics chaque automne. Les choristes répètent pourtant trois heures par semaine, presque religieusement, pour offrir une sonorité parfaite. «Chanter a capella, ça ne pardonne pas. On doit être pile sur la note, tous ensemble. On pratique aussi à la maison chacun de notre côté», indique Anita Raymond.

Tout ce travail - et tout ce plaisir, insiste la dame - donne un résultat soigné et éclectique. «On offre un répertoire très varié avec plusieurs chansons qui sortent de l'ordinaire. Des pièces de la Renaissance, du baroque, des chants sacrés, des ballades, en français, en anglais, en russe, en japonais et même en langue africaine», énumère-t-elle en précisant que le Choeur des Armand est à quatre voix mixtes, soit soprano, alto, ténor et basse.

CD et concerts pour le 10e

Cet anniversaire charnière est souligné par la production d'un CD regroupant les 30 interprétations les plus marquantes du Choeur des Armand au fil des ans. «On enregistre toujours nos concerts pour le plaisir. Yves a réécouté tous ces enregistrements pour conserver nos meilleures chansons», laisse entendre Mme Raymond.

Cet album sera vendu lors des deux concerts de 2015 de la chorale. Le premier aura lieu le dimanche 29 novembre à 15 h 30 à l'église Sainte-Rose-de-Lima de Cowansville et l'autre, le dimanche 6 décembre à 15 h 30 à l'église Bishop Stewart Memorial de Frelighsburg.

Durant ces spectacles d'une heure et demie, les amateurs du genre pourront notamment entendre une version jazzée d'Amazing Grace, My Funny Valentine, La quête de Jacques Brel et l'Hymne à la beauté du monde. Une trentaine de pièces seront au programme.

Les billets sont en vente auprès de choristes et à la porte les jours de concert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer