Retour réussi pour Musicophonie

Musicophonie a fait un retour sur scène sous... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Musicophonie a fait un retour sur scène sous le signe du succès. Les deux spectacles-bénéfices ont permis de remettre 72 000$ à la Chaire de recherche Louis-Philippe Janvier.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Deux ans après la mort de Louis-Philippe Janvier d'une récidive du cancer, Musicophonie faisait un grand retour, vendredi et samedi, sur la scène du Palace. Sa mère est revenue en force avec le spectacle Debout, accompagnée de ses filles, de sa troupe et d'artistes invités. Les deux soirées ont permis d'amasser 72 000$ au profit de la Chaire de recherche Louis-Philippe Janvier.

C'était la première fois que Johanne Lussier présentait le spectacle sans son fils. Et aussi la première fois qu'elle recevait des artistes invités pour chanter avec la troupe de 65 choristes et six musiciens. Marie-Ève et Émilie Janvier ont organisé leur agenda pour être présentes aux deux représentations. Jean-François Breau et Alex Nevsky se sont joints à elles le vendredi. La participation des quatre chanteurs a donné une saveur toute granbyenne à la soirée. Samedi, Bruno Pelletier et Marie-Denise Pelletier ont prêté leur voix à la cause.

«Une autre magie»

Convaincre cette belle brochette d'artistes d'embarquer n'a pas été difficile du tout, selon Mme Lussier. Marie-Ève Janvier a même annulé sa participation au spectacle de Forever Gentleman, à Québec, samedi, pour être sur scène à Granby.

«Alex Nevsky était le meilleur ami de Louis-Philippe, raconte Johanne Lussier. Il en a parlé beaucoup sur scène. Louis-Philippe est le premier qui a cru en Alex. Il a raconté que Louis-Philippe l'avait invité à souper et qu'il lui a présenté Les coloriés. Louis-Philippe lui avait dit que ça allait être un succès...»

«Alex m'a tout de suite dit oui. Il a booké son vendredi soir et il était avec nous bénévolement.»

Johanne Lussier a croisé Bruno Pelletier dans les coulisses de l'émission Un air de famille. «En jasant, je lui ai parlé que je faisais un spectacle-bénéfice pour la recherche sur cancer. Il m'a dit que c'était sa cause et que ça lui ferait plaisir de participer s'il était disponible.» Quant à Marie-Denise Pelletier, elle a réussi à la joindre grâce à des contacts. Les deux chanteurs ont par ailleurs des chansons qui se prêtent bien à un choeur, ajoute Mme Lussier.

«Avec les artistes invités, ça a créé une autre magie, observe-t-elle. Ç'a été une soirée vraiment féérique. Les gens ont beaucoup apprécié. Quand Alex arrive sur scène, on dirait qu'il crée une magie spéciale, c'était survolté. Marie-Ève a animé, elle a été vraiment drôle. L'animation était une surprise pour nous parce qu'elle n'a pas répété les textes avec nous.»

Un hommage à Louis-Philippe a aussi été rendu, en début de spectacle, avec un montage vidéo réunissant ses meilleures animations, un rôle qu'il assumait depuis l'adolescence.

Debout a fait salle comble les deux soirs grâce à plusieurs facteurs, notamment la cause, la variété des chansons et les artistes invités, croit Mme Lussier. Comme elle avance une année à la fois, elle ne peut pas dire si cette formule sera répétée. «C'était la première fois que je le faisais sans Louis-Philippe. Mais j'ai pris la meilleure décision de ma vie en choisissant de continuer», dit-elle.

 La chaleur humaine lui a fait du bien. Et elle a senti la présence de son fils durant ces soirées.

Les profits amassés par la Fondation Louis-Philippe Janvier seront remis à la Chaire de recherche qui porte son nom et qui est gérée par la Fondation Nez pour vivre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer