Horace Boivin raconté

La conférence retracera la vie et l'oeuvre d'Horace... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La conférence retracera la vie et l'oeuvre d'Horace Boivin.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Horace Boivin sera la vedette du prochain Café historique présenté dans le foyer du Palace le dimanche 22 novembre à 14 h. Durant un peu plus d'une heure, Vie et oeuvre d'Horace Boivin fera un tour d'horizon de la vie et de la carrière de celui qui fut maire de Granby sans interruption de 1939 à 1963.

France Arbour animera cette conférence, en racontant des anecdotes glanées ici et là. «Horace Boivin a été mon voisin durant quelques années, alors je vais mettre mon petit grain de sel, mais en laissant la place à la directrice générale de la Société d'histoire de la Haute-Yamaska, Johanne Rochon, et à l'ancien directeur, Richard Racine.»

Hier, Mme Rochon a confié qu'elle comptait utiliser les nombreux documents légués par la famille Boivin pour élaborer une présentation audiovisuelle relatant entre autres les moments importants de la vie d'Horace Boivin, son enfance et sa vie politique. «Je vais me fier à l'immense travail qu'a fait l'historien Mario Gendron au sujet de M. Boivin. Je vais illustrer cela avec des documents d'archives.»

On pourra aussi visionner Monsieur le Maire, un film noir et blanc réalisé par l'ONF et diffusé en grande première au cinéma Ritz en novembre 1953. Dans ce docu-fiction, on voit Horace Boivin et quelques citoyens de Granby, engagés dans le développement de la Coopérative d'habitation de Granby. Beaucoup de plans permettent de voir Granby telle qu'elle était au début des années 1950, note Johanne Rochon.

Faits nouveaux ou oubliés

France Arbour croit que les personnes présentes apprendront des choses inédites sur M. Boivin. «Ou des faits qu'on a un peu oubliés avec le temps», ajoute-t-elle, en précisant que cinq enfants de la grande famille Boivin seront sur place pour l'occasion.

«Horace Boivin a été un ambassadeur de Granby exceptionnel partout où il passait et il a attiré plusieurs personnalités importantes ici. À l'entendre, on pouvait croire que Granby comptait 100 000 personnes! C'était un homme avec beaucoup d'humour, qui aimait jouer des tours. Il a fait de grandes choses pour la ville. Même si on l'a traité de fou quand il a démarré le Zoo!», fait remarquer Mme Arbour.

Dans un document rédigé par Mario Gendron, on peut d'ailleurs lire que parmi les maires de Granby, Horace Boivin est celui «qui a le plus fait rayonner Granby à l'étranger, donnant à la ville une stature sans commune mesure avec son importance démographique ou économique».

L'homme, qui avait la municipalité tatouée sur le coeur, a aussi occupé le poste de commissaire industriel de 1969 à 1984, avant d'en devenir le directeur des relations publiques durant les dix dernières années de sa vie. Il est décédé en 1994 à l'âge de 88 ans.

Le nombre de places pour ce Café historique est limité à 150.

Information et billetterie: www.palacedegranby.com ou 450 375-2262.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer