Une soirée à bord de la Brassensmobile

La Brassensmobile permet à Ephrem Desjardins d'offrir des... (Roxanne Paquet, fournie par Ephrem Desjardins)

Agrandir

La Brassensmobile permet à Ephrem Desjardins d'offrir des prestations intimes directement chez les gens.

Roxanne Paquet, fournie par Ephrem Desjardins

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Ephrem Desjardins ne fait jamais rien comme les autres. Après avoir présenté son «festival itinérant» en hommage à Georges Brassens dans divers lieux durant quelques années, l'artiste invite maintenant les gens à prendre directement place à bord de son véhicule récréatif.

La Brassensmobile offrira son premier spectacle ce vendredi à Sainte-Agathe-des-Monts, puis prendra la route pour une série de concerts au Québec. Un arrêt est prévu le samedi 14 novembre à Granby.

Le principe de la Brassensmobile est tout simple: Ephrem se rend chez les gens qui l'invitent. «Ça prend une entrée de cour capable de recevoir mon motorisé de 35 pieds et une prise de courant», résume le Montréalais qui a habité de nombreuses années à Granby.

Pour ses besoins artistiques, l'homme a réaménagé l'intérieur pour y installer une petite scène et permettre à 20 personnes de s'y asseoir confortablement. «C'est calculé au pouce carré! Il faut que les gens apportent leur chaise pliante», prévient ce grand original.

Une fois installés, les amants de Brassens auront droit à une véritable soirée privée en trois parties où on leur offrira entre 25 et 30 chansons tirées du vaste répertoire du célèbre poète auteur-compositeur-interprète français. Le dernier segment sera composé des demandes spéciales pour plaire au plus grand nombre.

Chaque soir, Desjardins sera accompagné d'un(e) invité(e). À Granby, c'est la chansonnière Odette Coulombe qui sera à ses côtés.

Mais pas question de dévoiler à l'avance l'adresse du spectacle. Celle-ci ne sera transmise qu'aux détenteurs de billets.

Ephrem Desjardins ira ensuite où les fans de Brassens voudront de lui. Il attend les invitations sur sa page Facebook.

Quand les grands froids seront arrivés, la Brassensmobile sera remisée jusqu'au retour du printemps... et tout ce beau manège reprendra.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer