Mission hommage aux Blues Brothers: une soirée explosive

Le groupe, qui ne se déplace jamais sans... (photo fournie par Productions Musik'Al)

Agrandir

Le groupe, qui ne se déplace jamais sans sa Bluesmobile, offrira une vingtaine de chansons connues du répertoire blues et R&B des années 50, 60 et 70.

photo fournie par Productions Musik'Al

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Avec leurs feutres noirs, leurs verres fumés et leurs soquettes blanches, les Blues Brothers étaient reconnaissables entre mille. Mais au-delà de leur allure, c'est leur musique et leur film qui ont forgé la légende. Or, l'univers survolté des Blues Brothers revivra le temps d'une soirée à Granby. Le 31 octobre, tout y sera, même la mythique Bluesmobile.

La promotion est déjà commencée. Certains ont pu apercevoir les gentils gangsters - sous les traits des chanteurs Joé Greenwood et Dany Bélair - et leur voiture de police en ville le week-end dernier. «Quand ils se déplacent, ils font fureur!», fait remarquer Karol Gravel des Productions Musik'Al.

On se souvient du groupe The Blues Brothers des années 70, composé des comédiens John Belushi et Dan Ayckroyd, qui, en spectacle, devenaient respectivement Jake Blues et Elwood Blues et s'entouraient des plus grands musiciens de l'époque.

En 1980, le duo avait fait naître le film The Blues Brothers, dont on parle encore aujourd'hui.

Karol Gravel et son conjoint Alain Sauvageau adorent les Blues Brothers, au point d'avoir voulu mettre sur pied cette production à grand déploiement. «Je suis tombé sur une vidéo d'eux. Ils interprétaient Jailhouse Rock. Je suis tombé en bas de ma chaise», raconte M. Savageau. Mme Gravel s'est alors lancée dans l'écriture du scénario du spectacle, après avoir obtenu les droits nécessaires.

Revue musicale

Le résultat de ce travail est une revue musicale inspirée de l'oeuvre des Blues Brothers qui tourne au Québec depuis le début du mois et dont la première aura lieu jeudi à Montréal.

Le soir de l'Halloween, c'est quatre chanteurs et sept musiciens qui monteront sur la scène du Palace de Granby.

«La première partie est surtout dédiée au groupe, alors qu'en deuxième partie, on intègre plus d'éléments de décor et de personnages, avec plusieurs flashs du film. Et le party pogne!», lance M. Sauvageau.

Pour personnifier Elwood Blues, les producteurs ont choisi le Sherbrookois Joé Greenwood et son harmonica, tandis que Dany Bélair est devenu Jake Blues. Ils ont également fait appel au chanteur Skipper Dean pour ajouter encore plus de substance au spectacle.

Si les artistes interviennent en français, les 20 et quelques chansons, elles, sont toutes des pièces connues - en anglais - du répertoire blues et R&B des années 50, 60 et 70.

«On veut présenter aux gens quelque chose dont ils vont se souvenir longtemps. On veut leur en mettre plein la vue», affirme Alain Sauvageau.

«On est très contents de cette production, qu'on souhaitait de grande qualité. On a juste hâte que les gens la voient», ajoute son associée.

Pour ajouter au côté humoristique du spectacle, neuf spectateurs seront appelés sur scène pour jouer le rôle de policiers. «Parce que les Blues Brothers sans policiers, ça ne se peut pas!», lancent en riant les deux associés. Pour devenir policier d'un soir (et obtenir deux billets gratuits), il suffit de s'inscrire sur le site www.missionbluesbrothers.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer