Les frères Vachon au musée de Sutton

Paul «The Butcher» Vachon était de passage à... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Paul «The Butcher» Vachon était de passage à Sutton hier pour promouvoir la prochaine exposition dont il sera la vedette, aux côtés de son célèbre frère Maurice, décédé en 2013.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Sutton) Le Musée des communications et d'histoire de Sutton nous a habitués à des expositions originales et la prochaine ne fera pas exception! Après avoir fait revivre Jehane Benoit, Sol, Gerald Bull et les anciens joueurs du Canadien, l'établissement prépare maintenant une rétrospective de la vie fascinante des frères Vachon, qui prendra l'affiche en mai 2016.

Maurice «Mad Dog» Vachon et Paul «The Butcher» Vachon ont fait la pluie et le beau temps dans le monde de la lutte professionnelle à l'époque dorée de ce sport au Canada et aux États-Unis. Si tout le monde les connaît, peu de gens savent que la grande famille Vachon - ils étaient 13 enfants - a habité à Glen Sutton.

Maurice est décédé en 2013, mais Paul vit toujours au Vermont. Bien qu'affaibli par la maladie, il était présent à Sutton, hier matin, pour annoncer la tenue prochaine de l'exposition. Visiblement fier, l'homme de 77 ans était intarissable au sujet de sa vie, de son frère et de leurs exploits respectifs... et communs. Les deux frères ont notamment remporté ensemble le championnat du monde de lutte en équipe en 1969. Ils font tous deux partie du Temple de la renommée de la lutte professionnelle aux États-Unis depuis 2004.

Multipliant les anecdotes, Paul Vachon a transformé la conférence de presse en un moment décousu et unique. «On a beaucoup de préjugés sur le monde de la lutte. Dans ce temps-là, on se battait pour vrai. Aujourd'hui, la lutte a bien changé. Grâce à la télévision et au Pay per view, le milieu a besoin de 50 lutteurs qu'il change aux cinq ans.», a-t-il lancé, entre mille et une autres déclarations.

On a ainsi pu apprendre qu'il a commencé à rêver d'une carrière en lutte à 12 ans après avoir vu son frère Maurice - de huit ans son aîné - se battre à la télé. Qu'il a lutté dans 33 pays à travers le monde, qu'il a disputé plus de 6000 combats, qu'il a réussi à «body slamer» le géant Ferré et qu'il a même fait de la politique à une certaine époque.

Il a pourtant conservé peu d'objets de ses années dans l'arène. «J'ai gardé peu de choses à part mes souvenirs. J'écris d'ailleurs mon quatrième livre, car je n'ai pas touché la surface de ce que Maurice et moi avons vécu.»

«Ma vie a tourné autour de la lutte. J'ai été l'homme le plus chanceux du monde», a-t-il conclu.

Il a aussi été le frère le plus admiratif du monde, pourrait-on croire, après l'avoir entendu parler avec tendresse de «Mad Dog», «le plus gentil des méchants» à qui même le prestigieux New York Times avait rendu hommage après sa mort.

Expo # 10

Il s'agira de la 10e expo temporaire à prendre place au Musée de Sutton depuis 2009. «On fait toujours des expositions en lien avec la région. Il y a tellement de matière, c'est incroyable!», a fait remarquer le président du musée, Richard Leclerc.

«Les frères Vachon: une expo à tout casser»sera notamment inspirée de la biographie de «Mad Dog» Vachon et des nombreux faits d'armes que lui et son frère cadet ont réalisés au fil des ans.

En plus des trois livres écrits par Paul Vachon, les visiteurs auront accès à plusieurs photos et à divers objets ayant jalonné la carrière des deux frères. On pourra également y voir une vidéo touchante - qui a été montrée hier aux personnes présentes - au sujet de Maurice.

«C'est inusité. On va marier l'émotion à la lutte», a promis Richard Leclerc.

Les organisateurs profiteront de l'hiver - pendant que le musée sera fermé - pour concevoir l'exposition. Ils lancent d'ailleurs un appel aux collectionneurs qui accepteraient de prêter pour quelques mois certains artefacts en lien avec les frères Vachon. Ceux-ci peuvent joindre le musée au 450 538-2883 ou au 514-891-9560.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer