Un roman jamaïcain remporte le Booker Prize

Marlon James est devenu le premier écrivain jamaïcain... (Associated Press)

Agrandir

Marlon James est devenu le premier écrivain jamaïcain à remporter le prestigieux prix littéraire anglo-saxon Booker pour le roman, grâce à «A Brief History of Seven Killings».

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Marlon James est devenu le premier écrivain jamaïcain à remporter le prestigieux prix littéraire anglo-saxon Booker pour le roman, grâce à «A Brief History of Seven Killings», basé sur la tentative d'assassinat de la star du reggae Bob Marley.

James, âgé de 44 ans, a reçu mardi la bourse de 50 000 livres (près de 100 000 $ CAD) lors d'un dîner officiel à Londres.

Le troisième roman de l'écrivain, qui vit aujourd'hui à Minneapolis, a été le choix unanime des cinq jurés du prix littéraire. Des critiques ont comparé son écriture à celle d'un William Faulkner et son contenu aux films très violents de Quentin Tarantino. James, quant à lui, attribue ses influences à Charles Dickens.

Le président du jury, Michael Wood, a reconnu que le ton et le contenu du roman - sexe, violence et jurons - pourraient effrayer certains clients habitués à offrir le dernier Booker en cadeau à leur mère. Mais il attirera d'autres lecteurs, selon le professeur émérite à Princeton.

Le roman de James a été préféré à celui de cinq autres écrivains - deux Américains, deux Britanniques et un Nigérian. C'est que depuis deux ans, le Booker est ouvert à tous les écrivains anglophones - le prix était auparavant remis exclusivement à un écrivain britannique, irlandais ou ressortissant d'un pays du Commonwealth. Ainsi, le Canadien Michael Ondaatje l'a remporté en 1992 pour «The English Patient», comme Margaret Atwood en 2000 pour «The Blind Assassin» et Yann Martel en 2002 pour «Life of Pi».

Le jury a lu cette année 156 romans présélectionnés. Créé en 1969, le prix Booker porte officiellement le nom de «Man Booker Prize», en l'honneur de son mécène, le cabinet de services financiers Man Group.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer