Pierre Fortier : «C'est tout un honneur»

Le directeur général et artistique du Festival international... (photo Janick Marois)

Agrandir

Le directeur général et artistique du Festival international de la chanson de Granby, Pierre Fortier, compte bien investir ses «soirs, nuits et fins de semaine» pour s'acquitter de ce mandat dans les délais prescrits.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Un défi titanesque attend le Festival international de la chanson de Granby au cours des prochains jours. L'organisme, et son directeur général et artistique Pierre Fortier, sont en charge de débrouissailler plus de mille chansons écrites pour nulle autre que Céline Dion. Seule une pièce devrait ensuite figurer sur le prochain album de la chanteuse internationale.

Rappelons qu'à la fin août, la diva de Charlemagne avait lancé un appel à tous les auteurs et compositeurs, afin que ceux-ci lui fassent parvenir des chansons, qu'elle pourrait ensuite enregistrer sur ses prochains albums francophone et anglophone, dont les sorties respectives sont prévues pour 2016 et 2017.

L'agence artistique de Céline Dion, Productions Feeling, a indiqué hier avoir reçu plus d'un millier de pièces. «Dans les faits, on parle plutôt d'environ 1200 dossiers. Et il y a certains dossiers qui contiennent plusieurs chansons, parfois jusqu'à dix. Vendredi, on a rentré 26 dossiers, et on comptait déjà 150 chansons», calcule Pierre Fortier.

C'est le président du futur jury, Charles Benoît, anciennement de chez Bell Média, qui a sollicité le Festival pour chapeauter le tri et la sélection des pièces. «J'étais en vacances à ce moment-là», se souvient le maître d'orchestre du FICG.

«C'est tout un honneur pour le Festival, qui va obtenir un beau rayonnement à l'international, ajoute-t-il. Je crois que c'est la crédibilité du Festival, avant tout, qui a été un élément important dans la décision de l'équipe de Céline Dion.»

Course contre la montre

Le public pourra choisir sa chanson préférée sur le site www.celinedion.com du 9 au 27 novembre prochain. La pièce gagnante sera pour sa part dévoilée le 1er décembre.

C'est donc dire que d'ici le mois prochain, le jury doit choisir les vingt-cinq titres qui seront présentés au public, parmi tous ceux qui ont été soumis au concours.

Un processus fastidieux, mais faisable selon Pierre Fortier, et qui se fera par étapes, à la manière granbyenne. «C'est quand même notre métier. On utilise exactement le même procédé que pour le concours», indique-t-il.

Le directeur général et artistique du Festival compte bien investir ses «soirs, nuits et fins de semaine» pour s'acquitter de ce mandat dans les délais prescrits. Tout d'abord, il écoutera toutes les pièces soumises sous différents formats: MP3, clés USB, liens Dropbox ou Bandcamp. Un employé du Festival est aussi affecté à plein temps au classement et à l'ouverture des dossiers.

Du lot, entre 100 et 125 pièces seulement seront soumises au jury de la francophonie mondiale formé en vingt-quatre heures par Pierre Fortier. Chacun de ses membres - Robert Léger, ex-Beau Dommage et cofondateur de l'École Nationale de la chanson de Granby, Stéphane Rivest, archiviste chez Productions Feeling, Alexandra Vassen, animatrice RTBF en Belgique, Élodie Suego, animatrice télé et radio pour Radio France, et l'animateur à Radio Télévision Suisse Éric Grosjean - devra ensuite attribuer des points à leurs chansons préférées.

Ce système de pointage permettra de ne conserver que les vingt-cinq pièces ayant obtenu les plus fortes notes. «C'est un jury extraordinaire», s'enorgueillit M. Fortier, ravi d'avoir réuni d'aussi grandes pointures.

«En bout de ligne, c'est le public qui va choisir. Nous, on crée une espèce d'effet d'entonnoir, parce qu'on fait une première sélection pour le jury, qui va aussi choisir des chansons», rappelle enfin M. Fortier.

Une formule gagnante, qui fait ses preuves depuis 47 ans à Granby. «La Ville de Granby doit être fière de son festival, qui montre que son processus est efficace. Je m'estime très privilégié et fier qu'on ait pensé à nous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer